Le site de la Légion étrangère affiche un militaire arborant une croix celtique, Jean-Jacques Urvoas juge cela "très contestable"

Publié à 12h55, le 04 août 2013 , Modifié à 12h56, le 04 août 2013

Le site de la Légion étrangère affiche un militaire arborant une croix celtique, Jean-Jacques Urvoas juge cela "très contestable"
(Maxppp)
Image Ivan Valerio

Par

ICONO - "Un cliché très contestable". C'est le jugement de Jean-Jacques Urvoas, député socialiste et président de la Commission des Lois à l'Assemblée nationale sur une photographie publiée sur le site de la Légion étrangère d'un caporal-chef arbotrant le tatouage d'une croix celtique. 

 


 

<img src="http://i.imgur.com/ojI3E8r.png" alt="" width="500" />

(Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand)

Sur son blog, le député salue "l’engagement dudit militaire" mais se questionne sur le symbole de cette croix, souvent associée à l'extrême-droite : 

En effet, le légionnaire en question arbore sur son flanc un tatouage représentant une croix celtique. Celle-ci, certes symbole du christianisme éponyme, est aussi et surtout le marqueur fort des mouvements de l’extrême-droite.

Jean-Jacques Urvoas aurait préféré un autre choix de photo, jugeant que celle-ci montre davantage un militant qu'un sportif. Il craint que certains ne confondent "le service armé sous le drapeau tricolore, et une croisade idéologique". 

On peut s’interroger sur le choix de la photo puisque le site met à disposition dans sa photothèque d’autres clichés qui auraient permis de présenter un « sportif », et non un « militant », ou du moins supposé tel.

Un choix iconographique périlleux dans le climat actuel, quelques semaines après la mort de Clément Méric, considère le parlementaire : 

La présence de cette photo, sur un site officiel, prend le contre-pied du message de fermeté à l’encontre des groupuscules de l’extrême-droite, que le gouvernement a envoyé suite au décès de Clément Méric.  

Du rab sur le Lab

PlusPlus