La longue liste des perdants de 2017 reconvertis en chroniqueurs

Publié à 11h31, le 27 août 2017 , Modifié à 12h25, le 28 août 2017

La longue liste des perdants de 2017 reconvertis en chroniqueurs
Reconvertis express © Montage le Lab via AFP
Image Sylvain Chazot


C'est une liste qui ne cesse de s'allonger, la liste des perdants de politiques de 2017 qui officieront, à la rentrée, comme chroniqueurs radio ou télé.

Dernier exemple en date avec Axelle Lemaire. L'ancienne secrétaire d'Etat au numérique de François Hollande, battue aux législatives de juin dans sa circonscription des Français de l'étranger, a annoncé sur Twitter qu'elle rejoignait France culture "pour discuter innovation et cultiver 'l'esprit d'ouverture'" :





Avant Axelle Lemaire, le dernier exemple était Eduardo Rihan Cypel. L'ancien député PS de Seine-et-Marne a annoncé dimanche 27 août qu'il aura une chronique tous les matins, à partir du lundi 28 août, sur Radio Nova, "un billet quotidien sur les choses de la vie et du monde", comme il le présente lui-même.





Les deux socialistes rejoignent donc la listedes perdants politiques de 2017 ayant réussi à se recaser dans l'audio-visuel durant l'été.

Aurélie Filippetti, candidate malheureuse aux législatives en Meurthe-et-Moselle, et Gaspard Gantzer, ancien conseiller en communication de François Hollande qui a, un temps, ambitionné de concourir à la députation, rejoignent tous les deux RTL comme chroniqueurs. Et ils ne sont pas les seuls.

Henri Guaino, non-élu député de Paris à cause d'électeurs "à vomir", aura un édito quotidien sur Sud Radio. L'ancien candidat FN Jean Messiha, interviendra de manière régulière sur Europe 1.

Citons également pelle-mêle le socialiste Julien Dray qui rejoint LCI, l'ancienne porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Raquel Garrido, qui devient chroniqueuse sur C8, ou bien encore Jean-Pierre Raffarin qui débarque sur France 2.

Comme quoi, il y a bien une vie après la politique. 

[Edit 28 août] Changement du titre de l'article et ajout de l'arrivée d'Axelle Lemaire sur France culture.

Du rab sur le Lab

PlusPlus