Le syndicat étudiant de droite UNI critique Najat Vallaud-Belkacem pour une réforme de l'orthographe datant de 1990

Publié à 13h22, le 04 février 2016 , Modifié à 16h52, le 04 février 2016

Le syndicat étudiant de droite UNI critique Najat Vallaud-Belkacem pour une réforme de l'orthographe datant de 1990
© DR
Image Sylvain Chazot


Ce jeudi 4 février, allez savoir pourquoi, on parle beaucoup d'accent circonflexe. La faute en partie à un reportage de TF1 expliquant qu'une réforme de la langue française va entrer en application dès la rentrée prochaine. Le principal sujet de débat est la supposée disparition progressive de l'accent circonflexe.

Il n'en fallait pas plus pour que certains politiques montent au créneau et dénoncent, tel le député LR des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, un "nivellement par le bas".





Ce jeudi, le syndicat de droite UNI s'est engouffré dans la brèche et a accusé Najat Vallaud-Belkacem de vouloir "imposer une réforme de l'orthographe" qui bouleversera les règles de la langue française.





Sauf que ladite réforme ne date pas de cette année. Elle ne date même pas de ce quinquennat. Elle ne date même pas de ce siècle… Cette réforme orthographique a été élaborée en 1990. À l'époque, le président de la République s'appelait François Mitterrand, le Premier ministre était Michel Rocard et Najat Vallaud-Belkacem était au collège.

Il a fallu attendre 2008 pour que cette réforme soit inscrite dans les textes officiels de l'Éducation nationale. Le président de la République s'appelle alors Nicolas Sarkozy, le Premier ministre est François Fillon et Najat Vallaud-Belkacem est conseillère générale du Rhône.

La nouveauté pour la rentrée 2016 est que les éditeurs prennent en compte cette mesure, comme le résument très bien Les Décodeurs du Monde.

C'est donc à tort que l'UNI accuse Najat Vallaud-Belkacem de vouloir "imposer une réforme de l'orthographe".

On notera, qui plus est, que le communiqué de  l'UNI qui dénonce une réforme de l'orthographe contient deux jolies fautes d'orthographes, comme l'ont remarqué plusieurs internautes.



Du rab sur le Lab

PlusPlus