Le Top 6 des déclarations les plus étranges de Jean Lassalle

Publié à 14h20, le 29 mars 2017 , Modifié à 16h11, le 29 mars 2017

Le Top 6 des déclarations les plus étranges de Jean Lassalle
© AFP
Image Julien Chabrout


A la surprise générale, Jean Lassalle a totalisé 708 parrainages d’élus lui permettant de se présenter à la présidentielle. Soit plus que la candidate du FN Marine Le Pen (627). Le candidat à la présidentielle (ex-MoDem), qui détonne dans le paysage politique notamment en chantant dans l'Assemblée, espère désormais créer une autre surprise, encore bien plus forte : accéder à l’Elysée.

Coup de com’ pour se faire connaître ou fantaisies de sa part ? Le député des Pyrénées-Atlantiques multiplie depuis plusieurs mois les déclarations pour le moins surprenantes. Le Lab en a sélectionné 6.

 

  • "J'ai eu affaire aux ours et aux loups"

En marge d’une réunion publique à Blaye (Gironde) mardi 28 mars, le candidat à la présidentielle a souligné qu’il n’avait pas peur de se retrouver face à certains chefs d’Etat étrangers, comme l’a dévoilé BFMTV ce mercredi 29 mars :

 



Je sais que je tiendrai tête à Monsieur Trump, à Monsieur Poutine et à quelques autres qui ne se présentent pas sous un regard forcément sympathique parce que moi j’ai eu affaire aux ours et aux loups, et aux cavernes.
  • Rugby politique

Jean Lassalle veut remporter la présidentielle. Même si les sondages le créditent de 1 %, le député béarnais croit pouvoir faire la différence dans la dernière ligne droite de la campagne. Sur France Bleu Gironde, ce mercredi  29 mars, il a ainsi filé la métaphore rugbystique et fait référence à "l'essai du bout du monde" inscrit par le XV de France contre la Nouvelle-Zélande en 1994 à Auckland :

 



L’essai après 47 passes, du bout du monde, qui crucifie les Blacks, c’est ce que j’ai en ligne de mire.










  • Je suis déjà qualifié pour le second tour

 Très confiant en ses chances de victoire, Jean Lassalle se voit déjà au second tour face à Marine Le Pen. C’est ce qu’il a affirmé lundi 21 mars sur LCI :

 



L'affiche du second tour est quasiment connue : ce sera certainement Madame Le Pen, puisqu’elle est installée d’office, contre moi. Tout ce qui vient de se passer va exactement dans le sens que je dis.




Et pour cause : Jean Lassalle estime que sa candidature déchaîne les passions. "Partout où je vais, je l’ai encore vu hier soir au Salon du livre, je crée un véritable tourbillon", a-t-il lancé.

  • La préparation à la "déstabilisation mondiale après sa victoire"

 Dès le 24 octobre dernier, le maire de Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques) depuis 1977 confiait ses craintes après son accession à l’Elysée, qu’il jugeait donc acquise. Voilà ce qu’il disait dans l’Opinion :

 

Je dois me préparer à l’immense campagne de déstabilisation mondiale dont je ferai l’objet après ma victoire. J’ai l’idée de l’immense chantier qui m’attend.
  • Joueur de rugby ou acteur ?

 Dans une interview publiée le 10 mars par Challenges, Jean Lassalle s’est plaint de son manque de présence dans les médias. Conséquence selon lui : les gens ne savent pas forcément qui il est. C’est ce qu’il a expliqué :

 



On ne peut pas dire qu'il y a une très grande équité de traitement (…). Parce que jusque-là, on me reconnaissait, mais aujourd'hui je vois la différence. Maintenant on me reconnaît vaguement. Mais on ne sait pas si on m'a vu parce que j'étais un ancien joueur de rugby, ou alors un acteur de série C quelque part ou un participant de l'Amour est dans le pré.

Le 18 mars, sur franceinfo:, il regrettait que "pendant un an", il n’a fait que "cinq ou six médias". Il poursuivait : "J’en ai eu autant de décommandés. Certains d’ailleurs au moment où j’arrivais dans le studio".



  •  Psychiatres, examinez-moi !

Le passage de Jean Lassalle à On est pas couché diffusée sur France 2 le samedi 21 janvier a suscité des étonnements. C’est au cours de cette émission que le candidat à la présidentielle a effectué une nouvelle sortie improbable. Il a déclaré :

 



Je voudrais demander à l’ensemble des psychiatres qui pourraient être amenés à regarder cette émission de venir m’examiner.

Avis aux amateurs...

Du rab sur le Lab

PlusPlus