Le vice-président du MoDem Jean Lassalle annonce sa candidature à la présidentielle

Publié à 12h31, le 03 mars 2016 , Modifié à 13h42, le 03 mars 2016

Le vice-président du MoDem Jean Lassalle annonce sa candidature à la présidentielle
François Bayrou et Jean Lassalle © AFP

C'est un coup savamment préparé. Après avoir officiellement lâché François Bayrou, le député MoDem Jean Lassalle a annoncé ce jeudi 3 mars sa candidature à l'élection présidentielle. Il l'a fait depuis le Salon de l'agriculture, comme l'annonce Public Sénat :

Sans prononcer la phrase "je suis candidat', il explique : 

 

Oui, ça me traverse l’esprit, depuis un certain temps d’ailleurs. Quand je vois l’état dans lequel sombre jour après jour notre pays et devant l’incapacité des partis traditionnels à pouvoir essayer tout simplement de reprendre langue avec le peuple. [...] Je veux rencontrer, comme j’ai commencé à le faire avec ma marche autour de la France, les hommes et les femmes de ce pays qui souffrent. La moitié d’entre eux ne votent pas. Le quart de ceux qui restent vote désespéré. Il faut d’abord que j’écoute.

À voir ci-dessous en vidéo : 



Mercredi, au Figaro, le "député qui marche" avait déjà fait savoir qu'il comptait "participer à [son] niveau à l'animation d'une campagne présidentielle qui doit être d'un autre type".

Fin février, dans une interview à La Semaine du Pays Basque, le député des Pyrénées-Atlantiques et vice-président du MoDem expliquait ne plus vouloir voir François Bayrou tenter sa chance pour l'Élysée. "Il a essayé trois fois et je ne vois pas François Bayrou gagner. Ça ne sent pas bon, parce qu'il s'est mis dans une situation que les Français ont du mal à accepter, celle du 'J'irai si untel [Alain Juppé, ndlr] n'y va pas", avait-il déclaré.

Invité de BFMTV ce jeudi, François Bayrou avait réagi à ces propos, regrettant "la division" des politiques. "Le démon de la politique, c'est la division. D'ailleurs, si vous réfléchissez une seconde, le mot 'diable', le démon, le méchant, le mot 'diable', en grec diabolos, ça veut dire le 'diviseur'", avait-il commenté. La candidature annoncée de son vice-président ne devrait donc pas trop le réjouir. 

 

[EDIT 13h45] Ajout déclaration de Jean Lassalle

Du rab sur le Lab

PlusPlus