Législatives : Cazeneuve ira soutenir Mennucci à Marseille (coucou Mélenchon)

Publié à 17h25, le 03 juin 2017 , Modifié à 17h27, le 03 juin 2017

Législatives : Cazeneuve ira soutenir Mennucci à Marseille (coucou Mélenchon)
Bernard Cazeneuve et Jean-Luc Mélenchon © Montage Le Lab via AFP
Image Etienne Baldit


BRÈVE DE CAMPAGNE - L'été sera chaud et les législatives aussi. Tout particulièrement à Marseille. La 4e circonscription des Bouches-du-Rhône est le théâtre d'une rude opposition entre le député socialiste sortant Patrick Mennucci et le tonitruant Jean-Luc Mélenchon, parachuté mais fort de ses 19,6% au premier tour de la présidentielle. Mais si cette circo attire l'attention, ce n'est pas seulement pour cette confrontation. Le leader de la France insoumise a réussi à attiser encore un peu plus l'intérêt national pour cette élection avec une violente passe d'armes l'opposant à Bernard Cazeneuve, qu'il a qualifié de "gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse". Et tout en se défendant de vouloir poursuivre cette polémique, l'ancien Premier ministre a décidé de se rendre sur place mardi 6 juin.

Évoquée par RTL cette semaine puis par La Provence ce samedi, l'information est confirmée au Lab: en tant qu'ex-chef de la majorité et chef de file pour les législatives, Bernard Cazeneuve ira bien à Marseille mardi prochain "en fin d'après-midi" pour apporter son soutien à Patrick Mennucci. Si "le déroulé exact" de cette visite "n'est pas calé", une conférence de presse est prévue vers 17 heures, indique-t-on. L'entourage de l'ancien Premier ministre de François Hollande conteste cependant toute démarche liée à Jean-Luc Mélenchon :



Non, l'idée est uniquement de soutenir les candidats socialistes partout où nous avons été invités. La polémique est derrière nous. Nous souhaitons évoquer le fond et expliquer pourquoi il faut des députés socialistes à l'Assemblée.

Dont acte, libre à vous de le croire (ou pas). Mais qu'il le veuille ou non, Bernard Cazeneuve va mécaniquement remettre une pièce dans la machine.

Pour mémoire, le dernier épisode en date du feuilleton "Mélenchon vs Cazeneuve" était la déclaration du premier "invitant" le second à porter plainte contre lui, comme il avait annoncé vouloir le faire. L'Insoumis en chef était donc bien loin de présenter ses "excuses" après ses propos sur la responsabilité de l'ancien ministre de l'Intérieur dans la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, tué par une grenade lancée par un gendarme à Sivens. Bernard Cazeneuve s'était dit prêt à retirer sa plainte en "diffamation" contre Jean-Luc Mélenchon si celui-ci s'excusait.

Si les esprits se sont calmés ces dernières heures, l'atmosphère reste donc hautement inflammable. Et malgré la déclaration d'intention pacifique de l'entourage de l'ex-ministre, on parierait bien sur une petite reprise des hostilités...





À LIRE SUR LE LAB :

Patrick Mennucci dénonce une "manipulation" de la France insoumise sur ses affiches de campagne

VIDÉO - En 2012, Jean-Luc Mélenchon dénonçait "les chefs qui vont dans des planques où ils sont assurés d’être élus"

Patrick Mennucci défouraille sur le "parachutage" de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, "une reproduction en pire de la vieille politique"

Du rab sur le Lab

PlusPlus