Législatives : Emmanuel Macron investit un candidat dans la circonscription du Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis

Publié à 00h15, le 07 avril 2017 , Modifié à 12h52, le 07 avril 2017

Législatives : Emmanuel Macron investit un candidat dans la circonscription du Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis
© Montage le Lab via AFP
Image Julien Chabrout


Nous sommes le 6 avril et Emmanuel Macron peut enfin vous révéler les premiers noms de ses candidat(e)s aux législatives. Ils sont plus précisément 14. Invité de l’Emission politique sur France 2, le candidat à la présidentielle d’En Marche ! a saisi l’occasion pour annoncer que "les premiers parlementaires ont été investis aujourd’hui" et a tenu à citer plusieurs heureux élus présents à ses côtés sur le plateau télévisé.

Emmanuel Macron a insisté sur un nom : celui de l’ancien patron du Raid Jean-Michel Fauvergue. Un communiqué de presse de son mouvement envoyé au cours de l’émission a donné les 13 autres noms et les circonscriptions dans lesquelles ces candidat(es) ont été investi(e)s. Parmi eux, l’ancien président du Conseil national du numérique Mounir Mahjoubi dans la 16e circonscription de Paris (XIXe arrondissement). Une circonscription où l’actuel député n’est autre que… Jean Christophe Cambadélis.

Un geste politique (et symbolique) fort donc de la part d’Emmanuel Macron, qui décide d’investir l’un de ses premiers candidats contre le Premier secrétaire du PS. On dirait bien que le candidat d’En Marche! fait tout son possible pour faire trébucher le Parti socialiste. Il a d'ailleurs aussi attribué une candidate en Haute-Garonne dans la circonscription du spécialiste des élections du PS, et ex-président du comité d'organisation de la primaire, le vallsiste Christophe Borgel. Il s'agit de Sandrine Morch.







Autre symbole, En Marche! a investi Hugues Renson dans la 13e circonscription de Paris (XVe arrondissement), celle actuellement détenue par l’ancien chiraquien Jean-François Lamour (LR). Hugues Renson a été l’ancien collaborateur de Jacques Chirac à l’Elysée de 2004 à 2007. Le mouvement d’Emmanuel Macron a par ailleurs investi l’ancien porte-parole de la fondation Nicolas Hulot dans la 1ère circonscription du Maine-et-Loire : Nicolas Orphelin. 



[EDIT 12 h 47 vendredi 7 avril] Ajout de l'investiture d'un candidat contre Christophe Borgel.



Du rab sur le Lab

PlusPlus