Législatives : le dégagisme n'emporte finalement pas Nicolas Dupont-Aignan, élu face au candidat LREM

Publié à 22h31, le 18 juin 2017 , Modifié à 22h33, le 18 juin 2017

Législatives : le dégagisme n'emporte finalement pas Nicolas Dupont-Aignan, élu face au candidat LREM
© AFP
Image Amandine Réaux


La spirale de la lose s'arrête là pour Nicolas Dupont-Aignan. Le député sortant de la 8e circonscription de l’Essonne a été réélu au second tour des législatives, dimanche 18 juin, face au candidat LREM Antoine Pavamani, ancien conseiller ministériel de Jean-Marie Le Guen et ex-chef de cabinet de Bruno Le Roux.

Vendredi, il disait espérer que les électeurs de La France insoumise votent massivement pour lui. La campagne du second tour avait été particulièrement tendue entre Nicolas Dupont-Aignan et Antoine Pavamani, qui avait porté plainte en diffamation contre l’autre finaliste. En cause, un tract diffusé par l'équipe de son adversaire aux législatives et qui ressemblait à s'y méprendre à un autre, anonyme celui-ci, diffusé quelques jours plus tôt.

Le maire de Yerres avait échoué deux fois à la présidentielle, en 2012 et en 2017, puis espéré obtenir Matignon dans le cadre de l’accord présidentiel avec Marine Le Pen. En ballotage défavorable après le premier tour, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, restera donc finalement à l'Assemblée nationale, qu'il fréquentait depuis 1997. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus