Législatives : "Lucide", Cécile Duflot "se prépare" à perdre

Publié à 16h30, le 08 juin 2017 , Modifié à 16h37, le 08 juin 2017

Législatives : "Lucide", Cécile Duflot "se prépare" à perdre
Cécile Duflot © AFP
Image Etienne Baldit


Un seul mandat et puis s'en va ? Élue députée de Paris pour la première fois en 2012, Cécile Duflot ne croit pas trop à sa réélection à l'occasion des législatives des 11 et 18 juin. Et contrairement à de nombreux candidats dans le même cas, elle ne se cache pas derrière un optimisme de façade. 

Dans un reportage de franceinfo consacré à sa campagne jeudi 8 juin, l'ancienne patronne d'EELV le dit sans détour :

Je ne m'attends pas à perdre. Je m'y prépare. Il ne faut jamais se leurrer.

À moins d'une grosse surprise, Cécile Duflot fera donc ses adieux au palais Bourbon cinq ans après y être entrée. Sur sa 6e circonscription parisienne, 26 candidats s'affrontent. Un territoire où Emmanuel Macron est arrivé largement en tête au premier tour de la présidentielle avec 34% des suffrages, contre 29% pour Jean-Luc Mélenchon et 14,5 pour Benoît Hamon. Les candidats de La République en marche, Pierre Person, et de la France insoumise, Danielle Simonnet, sont donc favoris pour lui succéder.

L'ex-ministre du Logement sous François Hollande semble penser que le champion du parti macronien l'emportera, capitalisant sur la dynamique du Président : "Quand il y a une vague nationale, comme on l'a vue avec le résultat du vote des Français de l'étranger [avec un quasi grand-chelem des candidats LREM, ndlr], il faut être lucide."

L'article de franceinfo donne cependant à voir une campagne de terrain certes ardue mais marquée par un accueil plutôt bienveillant de la part des électeurs parisiens. Et cela aura au moins eu l'avantage de faire du bien Cécile Dulfot, qui explique :

C'est une campagne qui m'aura regonflée, personnellement, aussi étonnant que cela puisse paraître. Elle m'a fait du bien parce que ça fait très longtemps que je n'avais pas mené une campagne uniquement locale, et rien que pour moi.

Après sa sèche défaite au premier tour de la primaire d'EELV, ce ne sera sans doute pas de trop pour encaisser la défaite qui s'annonce.

Du rab sur le Lab

PlusPlus