Législatives partielles : carton plein en vue pour l'UMP

Publié à 06h57, le 10 décembre 2012 , Modifié à 11h03, le 10 décembre 2012

Législatives partielles : carton plein en vue pour l'UMP
Elie Aboud (UMP), Patrick Devedjian (UMP) et Henri Plagnol (UDI soutenu par l'UMP) arrivent en tête au premier tour des élections législatives partielles du 9 décembre (montage via Maxppp)
Image Delphine Legouté

Par

Malgré la crise interne à l'UMP, le parti se place en tête après le premier tour des élections législatives partielles qui s'est déroulé ce dimanche 9 décembre. Tour d'horizon des résultats :

>> Patrick Devejdian frôle l'élection dès le premier tour

Dans les Hauts-de-Seine, le député sortant obtient 49.82% des voix contre le candidat chevènementiste du MRC Julien Landfried (32.52%). C'est quatre points de plus pour le candidat de gauche que lors de la première élection en juin 2012 mais la situation est différente : le candidat EELV ne s'est pas présenté ce dimanche. Il avait obtenu 11.5% des voix cinq mois plus tôt.

L'élection de Patrick Devedjian a été invalidée par le Conseil constitutionnel car son suppléant était un élu déjà suppléant d'un sénateur, ce que le code électoral interdit.

>> Aucun socialiste dans le Val-de-Marne

Le candidat PS Akli Mellouli ne sera pas présent au second tour, tout comme la candidate Front national Anne-Laure Maleyre. La participation n'a pas dépassé les 30%.

Les prétendants pour la semaine prochaine sont Henri Plagnol, candidat UDI soutenu par l'UMP en tête avec 26.20% des voix, et le dissident UMP Sylvain Berrios avec 23.39% des suffrages.

Cinq mois plus tôt, Henri Plagnol l'avait emporté contre le candidat socialiste avec l'étiquette UMP. Le dissident Sylvain Berrios n'était alors pas en lice. Depuis, Henri Plagnol s'est rallié au nouveau parti de Jean-Louis Borloo, ce qui ne l'a pas empêché d'obtenir le soutien de l'UMP.

Son élection avait été invalidée pour les mêmes raisons que Patrick Devedjian : le choix d'un suppléant déjà suppléant.

>> Le Front national éliminé à Bezier, le PS risque son siège

Dans la sixième circonscription de l'Hérault, le FN avec sa candidate France Jamet ne passe pas le premier tour contrairement à l'élection de juin. La participation dépasse à peine les 40%.

C'est Elie Aboud de l'UMP qui arrive en tête avec 42.31% des voix contre la socialiste Dolorès Roqué et ses 27.73% des voix. Le PS risque ici de perdre un siège car c'est l'élection de la députée PS qui est remise en cause dimanche prochain. Cette élection à dix voix près avait été invalidée par le Conseil constitutionnel suite à une requête de son adversaire UMP.

>> Voici les résultats dans le détail

- 13e circonscription des Hauts-de-Seine : 31.455 votants pour 63% d'abstention (contre 36.45% au premier tour de juin)

Brieuc Martin (DIV) : 809 voix -> 2,63%

Julien Landfried (MRC) : 10022 voix -> 32,52%

Patrick Devedjian (UMP) : 15352 voix -> 49,82%

Emmanuel Pruvost (DVE) : 532 voix -> 1,73%

Mannone Cadoret (DIV) : 88 voix ->  0,29%

Michel Georget (FN) : 1472 voix -> 4,78%

Manuel Brun (DLR) : 405 voix -> 1,31%

Pascale Le Neouannic (FG) : 2135 voix -> 6,93%

- 1ere circonscription du Val-de-Marne : 24.251 votants pour 70.60% d'abstention (contre 41.17% au premier tour de juin)

Anne-Laure Maleyre (FN) :  2.698 voix -> 11,30%

Akli Mellouli (PS):  4.772 voix -> 19,99%

Pascale Luciani (DVD) : 904 voix -> 3,79%

Kevin Cornet (DIV) : 694 voix -> 2,91%

François de Grailly (DLR) : 326 voix -> 1,37%

Micheline Gervelas (FG) : 2.097 voix -> 8,79%

Sylvain Berrios (DVD) : 5.583 voix -> 23,39%

Stéphane Guyot (DIV) : 539 voix -> 2,26%

Henri Plagnol (UMP) : 6.254 voix -> 26,20%

-6e circonscription de l'Hérault : 35.890 votants pour 58.46% d'abstention (contre 40.83% au premier tour de juin)

Maryse Launais (EXG) : 113 voix -> 0,32%

Paul Barabazange (FG) : 1.580 voix ->  4,48%

Dolorès Roqué (PS) : 9.776 voix -> 27,73%

Magali Manus (DVE) : 286 voix -> 0,81%

Elie Aboud (UMP) : 15.021 voix -> 42,61%

Luc Zenon (DLR) : 240 voix -> 0,68%

France Jamet (FN) : 8.240 voix -> 23,37%

Du rab sur le Lab

PlusPlus