Législatives : Ségolène Royal accuse Lionel Jospin "d’assouvir une vieille rancune"

Publié à 17h37, le 08 juin 2012 , Modifié à 17h49, le 08 juin 2012

Législatives : Ségolène Royal accuse Lionel Jospin "d’assouvir une vieille rancune"
Lionel Jospin devant l'affiche de campagne de Ségolène Royal en 2007 (Maxppp)
Image Le Lab

Par Anthony Rivat pour

RANCUNES - En campagne dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres et candidate à la présidence de l’Assemblée nationale, Ségolène Royal voit dans les oppositions internes qu’elle affronte la signature de Lionel Jospin.

Interviewée par le site suisse 24heures.ch, l’ancienne candidate socialiste reproche à l’ancien premier ministre de jouer contre elle pour "assouvir une vieille rancune".

  1. 1

    "Lionel Jospin assouvit une vieille rancune"

    Sur http://www.24heures.ch

    Lionel Jospin profite-t-il des législatives pour régler ses comptes avec Ségolène Royal ? C’est ce que pense l’ancienne candidate à la présidentielle.

    Dans un entretien au site suisse 24heures.ch, la présidente de la région Poitou Charente accuse l’ancien premier ministre de vouloir assouvir "une vieille rancune" et fait le lien entre la candidature de Jean Glavany à la présidence de l’Assemblée Nationale et celle du dissident qu’elle affronte dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres :

    Je remarque que Jean Glavany est très ami avec le directeur de campagne du dissident, [Olivier Falorni]. Que voulez-vous… J’ai dérangé tous leurs petits arrangements!Lionel Jospin – qui est aussi un proche de Jean Glavany - se sert de cette dissidence contre moi. Il assouvit ainsi une vieille rancune. Il n’a pas supporté que pour la présidentielle de 2007, le PS ne soit pas venu le chercher. Et il a encore moins supporté que je devienne la candidate officielle du parti.Cela dit, j’ai récemment parlé avec Lionel Jospin pour qu’il calme un peu le candidat dissident qui multipliait les attaques à mon endroit. L’entretien s’est d’ailleurs bien déroulé, sans heurt. Pour ma part, je n’ai aucune rancœur.

    Favorite des sondages, Ségolène Royal a déjà un programme pour l’Assemblée s’il elle est élue au Perchoir . En attendant d’être, éventuellement, élue dimanche 17 juin, l’ancienne compagne de François Hollande doit également subir des critiques très personnelles de la part de Jean-Pierre Raffarin.

Du rab sur le Lab

PlusPlus