"Les casseurs sont surement des descendants d'esclaves" : le député UMP Vialatte "regrette" ses propos

'Les casseurs sont surement des descendants d'esclaves' : le député UMP Vialatte 'regrette' ses propos
Jean-Sebastien Vialatte député-maire UMP de Six-Fours en septembre 2011. (MaxPPP)

"Je regrette". Joint par Le Lab ce 14 mai, Jean-Sébastien Vialatte, député UMP qui avait estimé la veille que les casseurs de la fête du PSG étaient "surement des descendants d'esclaves" avant de supprimer son tweet, dit "regretter un amalgame stupide" de sa part.

Lundi soir, alors que Paris célèbre le titre de champion de France du PSG, la fête est gâchée par la violence de casseurs. Le député-maire de Six-Fours-Les-Plages, dans le Var, tweete alors :

Les casseurs sont sûrement des descendants d'esclaves ils ont des excuses. #Taubira va leur donner une compensation !

Avant d'effacer ce message public peu avant 23 heures.

Les "casseurs descendants d'esclaves" font vivement réagir à gauche notamment les députés Razzy Hammadi et Yann Galut ou le conseiller régional PS Jean-Luc Romero :

Un député #UMP, honte de la République, honte pour la droite twitter.com/RHammadi/statu…

— Razzy Hammadi (@RHammadi) 13 mai 2013

Honteux tweet raciste du député UMP Vialatte qui parle de descendants des esclaves pour qualifier les casseurs.pas de condamnation de l'UMP!

— Yann Galut (@yanngalut) 13 mai 2013

Quelques jours après la journée de l'abolition de l'esclavage, un nouveau (obscur) député #UMP dérape. Sordide. twitter.com/JeanLucRomero/…

— Jean-Luc Romero (@JeanLucRomero) 13 mai 2013

Si Jean-Sébastien Vialatte affirme au Lab que ces remarques de députés lui sont "totalement égales", il assure cependant "regretter" ses propos :

C'était une énorme connerie.J'ai fait un amalgame stupide entre deux choses. D'un côté la proposition de Madame Taubira sur le dédommagement des descendants d'esclaves et, de l'autre, cette tendance à toujours trouver des excuses aux casseurs.Je le regrette.

Dans une interview au JDD le 12 mai, la ministre de la Justice s'est dite favorable, en outre-mer, à "une politique foncière"à l'égard des descendants d'esclaves visant à réparer "les confiscations des terres".

Au final, Jean-Sébastien Vialatte dit avoir voulu dénoncer deux choses bien distinctes dans ce tweet : d'un côté "l'impunité élevée au rang de politique par Christiane Taubira" - et qui aurait favorisé cette nuit de violences parisiennes - et de l'autre "cette repentance permanente qui fait que l'on doit sans cesse s'excuser par rapport à nos ancêtres", et qui guiderait la proposition de la garde des Sceaux dans le débat sur l'esclavage.

Du rab sur le Lab