Les fillonistes Larcher et Accoyer consultent Sarkozy pour l'après-Fillon

Publié à 17h01, le 03 mars 2017 , Modifié à 18h02, le 03 mars 2017

Les fillonistes Larcher et Accoyer consultent Sarkozy pour l'après-Fillon
© Montage Le Lab via AFP
Image Etienne Baldit


POW WOW - Ils sont de ceux qui forment le premier cercle et, même s'ils se font bruyamment silencieux ces derniers jours, ils sont toujours du côté de François Fillon. Gérard Larcher et Bernard Accoyer n'ont pas, contrairement à un nombre chaque minute plus important de cadres LR, abandonné leur champion. Mais ils se préparent à devoir organiser l'après, en cas de retrait de la candidature du vainqueur de la primaire. 

Le président du Sénat et le secrétaire général de LR ont ainsi rencontré Nicolas Sarkozy, vendredi 3 mars, pour réfléchir à la manière dont il faudrait "s'organiser très vite" si Fillon devait abandonner, a indiqué à l'AFP une source LR. Un signe de plus que, même chez les plus fidèles fillonistes, cela commence à craquer. Larcher et Accoyer font d'ailleurs partie de ces proches de Fillon qui lui avaient conseillé de renoncer, avant sa conférence de presse de mercredi.

L'entourage de l'ex-chef de l'État a confirmé cette rencontre à l'AFP, qui s'est tenue "à la demande" de Gérard Larcher et Bernard Accoyer. Nicolas Sarkozy s'était également entretenu par téléphone dans la matinée avec François Fillon, a-t-on indiqué de même source. "À la place qui est la sienne aujourd'hui, la seule chose qui préoccupe Nicolas Sarkozy, c'est le sort de la France et l'unité de sa famille politique", a-t-on ajouté de même source.

Selon la source proche de LR, "si Fillon est amené à démissionner, celui qui tient le plus la corde pour le remplacer est Alain Juppé", en faveur de qui les parrainages affluent au Conseil constitutionnel.

Une autre source LR explique que les deux amis de l'ancien Premier ministre sont extrêmement préoccupés par une situation qui pourrait leur coûter la qualification au second tour de la présidentielle :

Larcher et Accoyer se font des nœuds au cerveau pour savoir comment se positionner pour que la crise ne soit pas irréparable. Ils estiment qu'il y a un vrai risque Le Pen. Le week-end sera déterminant. Ils ne disent rien publiquement mais pour eux, la situation actuelle est intenable.

#





[BONUS TRACK] Sans moi

Autre signe de prise de distance très significative de la part de Gérard Larcher : il ne sera pas présent au rassemblement parisien organisé par l'équipe de campagne de François Fillon ce dimanche, selon les informations de Marianne. Il ne sera pas le seul. Plusieurs ténors LR ont décidé de ne pas se rendre à cette manifestation très polémique car vue comme anti-juges et anti-médias : Nathalie Kosciusko-Morizet (qui serait carrément sur le point de lâcher Fillon), Xavier Bertrand, Jean-François Copé...





Valérie Pécresse a également demandé à ce que "le mot d'ordre [du rassemblement] soit précisé et clarifié", désapprouvant "le mot d'ordre d'une manifestation contre les juges".





À LIRE SUR LE LAB :

Poisson ne participera pas à la manif de soutien à Fillon parce qu’on "ne fait pas campagne contre les juges"

Du rab sur le Lab

PlusPlus