Les occasions manquées du PS avec François Bayrou, selon Manuel Valls

Publié à 17h39, le 20 octobre 2013 , Modifié à 17h42, le 20 octobre 2013

Les occasions manquées du PS avec François Bayrou, selon Manuel Valls
(Maxppp)

TROP TARD - Il a voté François Hollande au second tour de l’élection présidentielle et n’a recueilli, pour ce geste, aucune gratitude de la part du parti socialiste. Et notamment lors des législatives de 2012, perdues par le centriste face à un candidat de l’UMP et une du PS, finalement élue.

Aujourd’hui, le président du Modem est revenu dans l’opposition à François Hollande après avoir salué les débuts de son quinquennat. Pour preuve, le mariage imminent avec l’UDI de Jean-Louis Borloo.

Selon l’Express, Manuel Valls regrette que François Bayrou ait quitté l’Assemblée nationale et trouve par ailleurs "embêtant" qu’il se soit éloigné de la majorité présidentielle.

Pour le ministre de l’Intérieur, le Parti socialiste a raté plusieurs occasions de raccrocher le leader centriste à sa majorité : aux législatives de 2012 donc, mais aussi lors de la constitution de la commission sur la rénovation de la vie publique, une marotte de François Bayrou.

Aussi Manuel Valls déclare-t-il à l’Express :

"

Il fallait faire des gestes.

"

Et de révéler que François Hollande, reconnaissant, y était plutôt favorable :

"

Le chef de l'Etat en avait plutôt envie.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus