Les sept présidents de groupe à l’Assemblée nationale sont tous des hommes

Publié à 15h29, le 25 juin 2017 , Modifié à 11h36, le 27 juin 2017

Les sept présidents de groupe à l’Assemblée nationale sont tous des hommes
© AFP
Image Amandine Réaux


Le nombre de femmes députées a substantiellement augmenté à l’issue des dernières élections législatives. Avec 223 élues, elles représentent désormais 39% des parlementaires du Palais-Bourbon, quand elles n’étaient que 155, soit 27%, dans l’hémicycle en 2012. Mais pour la parité, ce n’est pas encore ça, la moitié de la représentation nationale étant à 289.

Malgré cette amélioration, l’accession à des postes à responsabilités reste très difficile pour les femmes. Ainsi, sur sept groupes à l’Assemblée nationale, sept sont présidés par des hommes. Soit la totalité. Il s’agit de :

- André Chassaigne (GDR, communistes)

- Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise)

- Olivier Faure (Parti socialiste et radicaux de gauche)

- Richard Ferrand (La République en marche)

- Marc Fesneau (MoDem)

- Thierry Solère (LR et UDI "constructifs")

[EDIT 17h40] Rectificatif : Thierry Solère se présente comme chef de file du groupe LRCUI, dont il est à l'initiative, mais n'en a pas encore été élu formellement président. 

- Christian Jacob (LR canal historique)

Cette absence de représentation des femmes à la présidence des groupes était déjà notable entre 2012 et 2017, à l’exception du groupe écologiste co-présidé successivement par François de Rugy et Barbara Pompili (2012-2015), puis Cécile Duflot et Barbara Pompili (2015-2016), puis Cécile Duflot et François de Rugy (2016).

La probable création d’un huitième groupe autour de Manuel Valls pourrait faire exception, dans le cas où une députée PRG (les trois seules sont des femmes) en prendrait la présidence.

La présidence de l’Assemblée nationale pourrait par ailleurs revenir à une femme.

[EDIT] 27 juin 

Ce mardi 27 juin, le groupe des LR "constructifs" à l'Assemblée annonce qu'il sera finalement co-présidé par Franck Riester (LR) et Stéphane Demilly (UDI). Thierry Solère ne présidera donc pas ce groupe. Pour autant, toujours aucune présidente de groupe pour cette législature.   

Du rab sur le Lab

PlusPlus