Les SMS de soutien de Jean-Luc Mélenchon à François Fillon et Emmanuel Macron après un attentat déjoué

Publié à 15h33, le 18 avril 2017 , Modifié à 20h24, le 18 avril 2017

Les SMS de soutien de Jean-Luc Mélenchon à François Fillon et Emmanuel Macron après un attentat déjoué
© Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


Deux hommes ont été interpellés ce mardi 18 avril à Marseille. La DSGI les soupçonne d'avoir projeté de commettre un attentat durant la présidentielle.

LIRE SUR EUROPE1.fr : 

>> Deux hommes suspectés de vouloir commettre "une action violente à la veille de l'élection présidentielle" arrêtés à Marseille

C'est dans ce contexte que Jean-Luc Mélenchon a décidé d'envoyer ce mardi un message de soutien à deux de ses adversaires à l'élection présidentielle : François Fillon et Emmanuel Macron. BFMTV dévoile le contenu de ces deux messages.

Voici le SMS adressé à François Fillon :

Totale solidarité face à la menace. Que notre campagne en complète opposition soit le meilleur des démentis au programme totalitaire des terroristes.

Et voici celui envoyé à Emmanuel Macron :

Émotion et complète solidarité personnelle. Que notre campagne et notre opposition républicaine soit la démonstration de l'échec du projet des violents.

On notera une petite différence de traitement entre les deux hommes de la part du candidat de La France insoumise. Jean-Luc Mélenchon admet être "en complète opposition" politique face à François Fillon ; il nuance en revanche cet affrontement avec Emmanuel Macron, parlant d'"opposition républicaine".

Un peu plus tard dans la journée, ce mardi, lors de son meeting à Dijon diffusé en simultané dans six autres villes, via des hologrammes, Jean-Luc Mélenchon a encore envoyé "sa solidarité personnelle la plus totale" à Emmanuel Macron et François Fillon, mais aussi, cette-fois, à Marine Le Pen. 







La DGSI soupçonne les deux hommes interpellés ce mardi d'avoir voulu passer à l'acte pendant la présidentielle. "Les deux hommes radicalisés, nés respectivement en 1987 et 1993, de nationalité française, avaient l'intention de commettre à très court terme, c'est-à dire dans les tout prochains jours, un attentat sur le sol français", a précisé le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl lors d'un point presse mardi.

D'après les informations de BFTMV, ce mardi, un photomontage de l'un des suspects armés et avec une une du Monde, un cliché de François Fillon et le drapeau noir de Daech, a été retrouvé. Des armes et des explosifs ont été retrouvés dans l'appartement que les deux hommes louaient à Marseille. 



[EDIT 19 h 40] Ajout de la déclaration de Jean-Luc Mélenchon à Dijon



Du rab sur le Lab

PlusPlus