Les vannes de François Hollande et Michel Sapin sur le "En marche !" d'Emmanuel Macron

Publié à 06h55, le 08 avril 2016 , Modifié à 07h15, le 08 avril 2016

Les vannes de François Hollande et Michel Sapin sur le "En marche !" d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron, Michel Sapin et François Hollande. © AFP

Quand on est agacé, quoi de mieux que de jouer la carte de l’humour pour répondre à une question qui pourrait fâcher. C’est la méthode utilisée en tout cas par François Hollande et Michel Sapin pour réagir au lancement par Emmanuel Macron de son mouvement politique, ni de droite ni de gauche, "En Marche !".

En déplacement à Metz pour le 18e conseil des ministres franco-allemand, jeudi 7 avril, le chef de l’Etat n’a pas pu éviter d’être interpellé sur l’initiative de son iconoclaste ministre de l’Economie. Et fidèle à sa réputation de "monsieur petites blagues", François Hollande a fait un bon mot pour esquiver une réponse sur le fond. Selon Le Figaro et Le Parisien de ce vendredi 8 avril, le chef de l’Etat a ainsi déclaré en rigolant :

"

Je cours, je cours !

"

Avant, plus tard, d’ajouter plus sérieusement :

"

Un ministre peut dialoguer avec les citoyens, cela s’appelle faire de la politique.

"

Comme une leçon du vieux briscard au jeune loup.

Michel Sapin, colloc d’Emmanuel Macron dans l’enceinte de Bercy, a quant à lui profité de la première occasion venue pour vanner l’entreprise de son cadet au gouvernement. Alors qu’Emmanuel Macron repart chercher quelque chose qu’il avait oublié, rapporte Le Figaro, le ministre des Finances en profite pour lancer un :

"

Il est en marche mais il recule déjà.

"

Manuel Valls, lui, rigole moins et se contentera d’un "je n’ai pas de temps à perdre avec ça". Et un proche du Premier ministre, le sénateur Luc Carvounas, d’appuyer là où ça fait mal, démontrant par là-même que les vallsistes sont gênés aux entournures par la démarche d’Emmanuel Macron :

 

"

Je n’ai qu’un conseil à lui donner, c’est de se concentrer à 100% sur son travail.

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Pour réaliser le clip de "En marche", l’équipe d’Emmanuel Macron a pioché dans les banques d’images… et dans un clip de Bernie Sanders

Pour son mouvement "En marche !", Emmanuel Macron va utiliser les réseaux de l’association de Ségolène Royal "Désirs d’avenir"

Du rab sur le Lab

PlusPlus