"Les yeux dans les yeux", Stéphane Le Foll jure que "Hé oh la gauche" ne fait pas campagne pour Hollande

Publié à 10h10, le 27 avril 2016 , Modifié à 10h23, le 27 avril 2016

"Les yeux dans les yeux", Stéphane Le Foll jure que "Hé oh la gauche" ne fait pas campagne pour Hollande
Stéphane Le Foll faisant la preuve de toute l'agilité de ses yeux. © Gif Le Lab

PROMIS JURÉ CRACHÉ - "Non, je lance pas la campagne présidentielle." La main sur le coeur, Stéphane Le Foll l'assure : les réunions de "Hé oh la gauche", inaugurées à Paris lundi 25 avril, ne visent pas à préparer le terrain à une candidature Hollande en 2017.

La main sur le coeur et même mieux que ça : "Les yeux dans les yeux". Sur BFMTV mercredi 27 avril, le porte-parole du gouvernement, accessoirement proche parmi les proches du chef de l'État, promet :

"

- Jean-Jacques Bourdin : Vous pouvez me le dire ce matin, ce n'était pas un appel à un rassemblement derrière François Hollande ?



- Stéphane Le Foll : Je peux vous le dire, les yeux dans les yeux.



- Jean-Jacques Bourdin : Mais qui peut vous croire ?



- Stéphane Le Foll : Mais tout le monde !

"

On passera sur la formule "les yeux dans les yeux" - dont on pensait l'emploi peu opportun depuis un certain Jérôme Cahuzac... - pour se concentrer sur ceci : il semblerait que "tout le monde" ait bêtement compris l'inverse de ce qu'affirme Stéphane Le Foll. C'est qu'il y a visiblement une fâcheuse confusion : "Hé oh la gauche" ne sert qu'à "défendre" ce que le gouvernement "a fait" et à pousser la gauche à "en être fière", selon le ministre de l'Agriculture. La promotion du bilan de François Hollande, donc, et non pas celle de sa future candidature. NUANCE.

C'est d'ailleurs probablement pour cela que, tout à la défense de "ce qui a été fait" depuis 2012, Marisol Touraine a repris l'anaphore hollandaise "moi président" à la tribune, lundi soir, la détournant en "avec lui président". C'est encore sûrement pour cette raison que seuls "les amis de Hollande" étaient conviés à ce premier meeting, d'après le hollandais Michel Sapin.

Une référence au coup d'éclat de la précédente campagne, la défense d'un bilan, un cercle de ministres proches en mode combat... mais pas de "lancement de la campagne présidentielle". Clair ?



À LIRE SUR LE LAB :

VIDÉO - Les députés de droite détournent avec force amusement le "Hé oh" de Stéphane Le Foll

Bruno Le Roux lance lui aussi une offensive de com' pro-Hollande

Après Le Foll à Paris, Kanner organise un meeting "Hé oh la gauche" à Lille en mai

Du rab sur le Lab

PlusPlus