L'exécutif veut prolonger l'état d'urgence pour l'Euro de foot et le Tour de France

Publié à 06h23, le 20 avril 2016 , Modifié à 08h09, le 20 avril 2016

L'exécutif veut prolonger l'état d'urgence pour l'Euro de foot et le Tour de France
François Hollande et Manuel Valls © ALAIN JOCARD / AFP
Image Etienne Baldit


Manuel Valls est invité de France Info, mercredi 20 avril. Avant cette interview du Premier ministre, la radio publique révèle que le gouvernement souhaite prolonger l'état d'urgence, décrété après les attentats du 13 novembre, pour la durée de l'Euro de football (10 juin-10 juillet) et du Tour de France (2-24 juillet). Soit une durée de deux mois. Le Premier ministre l'a confirmé, plus tard, lors de son interview.

La mesure sera présentée en conseil des ministres, en fin de matinée, par Bernard Cazeneuve et le Parlement sera donc prochainement saisi. La durée de cette prolongation "pourrait" d'ailleurs "être laissée à l'appréciation des parlementaires", ajoute France Info, tout comme "le champ d'application de l'état d'urgence" (zone d'éviction, perquisitions, assignations à résidences).  

Après sa dernière prolongation, l'état d'urgence devait arriver à son terme le 26 mai. Événement sportif majeur, l'Euro organisé en France représente aussi un enjeu sécuritaire de taille pour l'exécutif, qui a assuré à de multiples reprises qu'un niveau de sécurité "maximal" assurerait la bonne tenue de la compétition.

Le flot de touristes et supporters français et étrangers, les attroupements lors des matches et notamment dans les "fan zones" font craindre une vulnérabilité accrue au risque terroriste. Les ministres concernés (Bernard Cazeneuve, Patrick Kanner, Thierry Braillard) ainsi que Manuel Valls et François Hollande ont martelé que tout serait fait pour garantir la sécurité. Dans le même temps, le sommet de l'État considère que cet état d'exception ne peut pas durer trop longtemps.

"L'état d'urgence ne peut pas être un état permanent", a ainsi affirmé Manuel Valls. 





À LIRE SUR LE LAB :

Gilbert Collard souhaite l'annulation de l'Euro 2016 de football en France

Jean-Christophe Cambadélis s’interroge sur l’interdiction des fan zones pendant l’Euro 2016 de football

Du rab sur le Lab

PlusPlus