L'horrible photomontage d'un candidat aux législatives qui colle son corps sur celui de Nicolas Dupont-Aignan

Publié à 13h00, le 12 avril 2017 , Modifié à 13h15, le 12 avril 2017

L'horrible photomontage d'un candidat aux législatives qui colle son corps sur celui de Nicolas Dupont-Aignan
© DR
Image Sylvain Chazot


Tout le monde n'a pas la chance d'avoir dans ses équipes de campagne un expert en trucage de photo. Prenez Serge Perottino par exemple. Le maire de Cadolive (13) se présente aux élections législatives dans la 10e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le candidat Debout la France a diffusé sur son site de campagne et sur les réseaux sociaux une photo où on le voit tenir un discours entouré de plusieurs dizaine de personnes. Mazette ! La candidature de Serge Perottino semble extrêmement populaire.



Sauf que non. Comme l'a repéré le journal La Marseillaise mardi 11 avril, cette photo est un vulgaire trucage. Et pas le meilleur en plus…

La photo d'origine est une image de Nicolas Dupont-Aignan lors du congrès de ce qui s'appelait encore Debout la République, le 5 octobre 2013.



Serge Perottino – ou quelqu'un de son équipe ayant accès à un logiciel de trucage photo – a pris soin de modifier quelque peu la photo d'origine. Le fond violet, sur lequel s'étirait "avec vous la France peut s'en sortir", est devenu bleu uni. Le pupitre a été changé, le "dlr2014.fr" devenant un plus à propos "Serge Perottino - législatives 2017". Et puis, allez savoir pourquoi, la tenue d'une femme a été changée, passant d'un ensemble orange et parme à violet et vert...

Pour le reste, c'est une catastrophe. Le corps de Serge Perottino a été collé sur celui de Nicolas Dupont-Aignan. Résultat : le candidat se retrouve avec quatre bras, les siens, levés, et ceux de NDA, posés sur le pupitre... On frôle le génie.

Mais non. Pour parler de génie, il vaut mieux lire les réponses de Serge Perottino, interrogé par le site Mars Actu. "Compte tenu que la campagne n’avait pas commencé, mon équipe a voulu donner une image de campagne bien faite [et c'est un échec, NDLR]. À l’origine, ce sont des photos de portable prises par le communicant qui était avec moi alors que je prenais la parole lors de ce rassemblement. Nous avons juste changé la couleur de fond et ajouté la mention des législatives sur le pupitre", affirme-t-il. L'élu dément donc le trucage et ajoute :



Pensez-vous que j’aurais eu la naïveté de prendre une photo de quelqu’un d’autre ? C’est un truc de fada. Je ne me serais pas lancé là-dedans. Et puis, si j’avais dû tricher sur une photo avec du monde, je prenais une photo avec 70.000 personnes. […] Le troisième bras, c’est celui de la personne qui est derrière moi. Vous savez, je gêne beaucoup de monde dans cette circonscription et notamment 'la Marseillaise'.

On n'est pas loin de suspecter l'existence d'un cabinet noir contre le maire de Cadolive. Ou alors d'un communiquant ayant séché les cours de Photoshop… De fait, la photo a été supprimée de Facebook, Twitter et du site de campagne de Serge Perottino peu après la publication de l'article de La Marseillaise

Du rab sur le Lab

PlusPlus