Loi sur l'égalité homme-femme : des députés UMP veulent dérembourser les IVG

Publié à 07h29, le 20 janvier 2014 , Modifié à 16h22, le 20 janvier 2014

Loi sur l'égalité homme-femme : des députés UMP veulent dérembourser les IVG
Image Sébastien Tronche

Par

Ce lundi 20 janvier débute à l’Assemblée nationale le débat autour du projet de loi sur l’égalité homme-femme. Un texte qui veut faire évoluer la notion d’IVG, en enlevant de la loi la notion de détresse.

Et alors que la nouvelle loi espagnole restreignant l’IVG regonfle les anti-avortement en France et que des milliers de manifestants anti-IVG ont défilé le 19 janvier à Paris, des députés UMP ont déposé un amendement au projet de loi gouvernemental pour que la sécurité sociale ne rembourse plus les avortements.

A l’origine de cet amendement, plusieurs députés UMP dont certains se sont révélés comme à la tête de l’opposition contre le mariage homosexuel comme Jean-Frédéric Poisson, Nicolas Dhuicq ou encore Philippe Gosselin.

Voici cet amendement et les signataires :



Dans l’exposé des motifs, ces élus UMP sont explicites :

Si la notion de détresse est supprimée dans la définition de l’interruption volontaire de grossesse, les conditions de remboursement de l’acte par la sécurité sociale ne sont plus remplies.

Sur Twitter, un conseiller de Najat Vallaud-Belkacem, qui porte le texte sur l’égalité, a qualifié cet amendement de "terrifiant" :





 

Du rab sur le Lab

PlusPlus