Macron attaqué par Ciotti pour avoir rencontré un "espion chinois" qui pourtant a travaillé pour l'UMP et la campagne de Fillon

Publié à 08h43, le 03 avril 2017 , Modifié à 08h45, le 03 avril 2017

Macron attaqué par Ciotti pour avoir rencontré un "espion chinois" qui pourtant a travaillé pour l'UMP et la campagne de Fillon
Eric Ciotti. © AFP
Image Sébastien Tronche


L'arroseur arrosé. Il vaut mieux parfois tourner sept fois son pouce dans sa poche avant de tweeter. Cela peut éviter d’écrire des bêtises qui se retourneraient contre vous. Eric Ciotti l'a appris à ses dépens en attaquant dimanche 2 avril dans plusieurs tweets Emmanuel Macron sur sa rencontre avec un supposé "espion chinois", Jacques Sun. "Emmanuel Macron prend le risque de porter atteinte à la sécurité nationale", accuse le député LR soutien de François Fillon.

Sauf que.

Sauf que comme l'a tweeté Jean-Baptiste Lemoyne, ce Jacques Sun a travaillé... pour l'UMP. Le sénateur ex-LR passé chez En Marche a ainsi ressorti de ses archives une carte de visite de Jacques Sun, montrant qu’il avait été chargé de mission pour l'ancêtre de LR.



Mais ce n'est pas tout. Comme l'a repéré une journaliste de Mediapart, Jacques Sun a également participé à plusieurs réunions de campagne au QG de François Fillon. Dont le 24 février puis le 17 mars dernier, aux côtés de Pierre Danon, en charge de la société civile dans la campagne présidentielle du candidat de la droite.



Vendredi 31 mars, Emmanuel Macron s’était entretenu avec la famille de Liu Shaoyao en présence d’une vingtaine d’associations. L'entretien, qui se tenait initialement à huit clos, a été rendu public car des journalistes chinois qui s'étaient infiltrés dans la délégation ont publié un cliché de la rencontre. Parmi les membres associatifs qui assistaient à l'entrevue, il y avait un certain Jacques Sun, qu'une note de la DGSI, révélée par Le Parisien, présente comme un agent chinois. "C’est n’importe quoi. Dans la situation actuelle, toutes les rumeurs circulent mais je suis un chef d’entreprise qui préside une association loi 1901. Moi qui ai grandi en France j’en suis l’un des membres fondateurs. Totalement bénévole et apolitique", s’est défendu Jacques Sun au Parisien.

"En digne successeur de François Hollande, Macron adopte les mêmes pratiques qui portent atteinte à la sécurité nationale", avait réagi Eric Ciotti en relayant l’article du Parisien. Avant d’ajouter :

En rencontrant un agent chinois malgré les réserves de la DGSI, Emmanuel Macron prend le risque de porter atteinte à la sécurité nationale.

Est-ce à dire qu’en travaillant avec un agent chinois malgré les réserves de la DGSI, François Fillon, et l’UMP avant, prend le risque de porter atteinte à la sécurité nationale ?

Éric Ciotti, ou l’arroseur arrosé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus