Macron n'est "pas un garde-chiourme" et "ne distribue pas les claques" à ses ministres, selon Castaner

Publié à 09h38, le 09 août 2017 , Modifié à 09h40, le 09 août 2017

Macron n'est "pas un garde-chiourme" et "ne distribue pas les claques" à ses ministres, selon Castaner
© Patrick KOVARIK / AFP
Image Etienne Baldit


"Connerie sans nom" sur les APL, vulgaire "pipi de chat" qui se dégage des notes ministérielles, manque d'incarnation de l'action de l'exécutif, gros flottements à l'Assemblée... Cette période estivale bien plus compliquée que prévu est riche en reproches formulés par Emmanuel Macron à l'égard de ses ministres, des parlementaires et cadres de son parti, rapportés ici et là. Pour autant, d'après le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, le chef de l'État "ne recadre pas", il "dit ce qu'il pense" (#lechoixdesmots).

Dans Le Parisien mercredi 9 août, celui qui est aussi secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement continue d'innover dans l'euphémisme pour décrire comment Emmanuel Macron fait passer ses messages :

Il ne distribue pas des claques en conseil des ministres. S'il a quelque chose à dire à un ministre, il lui en parle directement.

Sur France Inter ce même jour, Christophe Castaner développe cette théorie du non-recadrage permanent :

Je passe beaucoup de temps avec le Premier ministre, avec le président de la République. Et je lis beaucoup la presse. Et je suis souvent surpris de ce décalage. Je peux vous dire que je n'assiste pas, à aucun moment, à aucune réunion et j'en ai de nombreuses dans la semaine avec l'un ou l'autre, à ces 'opérations recadrage' que je lis dans la presse. Il n'est pas dans cet état d'esprit-là, il n'est même pas dans cette culture-là, Emmanuel Macron. C'est pas un homme de coups de menton. Il invite plutôt les ministres à travailler sur le moyen terme, sur le long terme. [...] Il n'est pas en train de leur dire 'tu fais pas assez ci, tu fais pas assez ça', il n'est pas un garde-chiourme.

Même au cours du "dîner convivial" qui a eu lieu à l'Élysée mardi 8 août avant le dernier conseil des ministres et les vacances du gouvernement, et dans un contexte des plus tendus, l'ambiance reste "plutôt sympa", assure le porte-parole du gouvernement. Contredisant la teneur générale des commentaires concernant l'exécutif ces derniers jours, il raconte cette soirée estampillée bonne ambiance :

C'était plutôt sympa. Ça va pas vous satisfaire si je dis ça mais pour tout vous dire, le Président a eu quelques mots d'accueil, s'est surtout adressé aux conjoints des ministres parce qu'il sait la vie que nous avons, qu'il a aussi, et il sait l'importance de nos conjoints qui assument le partage de nos vies privées totalement sans même nous voir. Et c'est à peu près tout ce qui s'est dit.

Ce qui est peu, tout de même, vu l'actualité politique et la rentrée qui s'annonce... Ne rentrant pas dans ces détails, le Premier ministre avait lui aussi, quelques minutes plus tôt sur RTL, évoqué un "dîner très convivial". "Je dirais même très détendu", ajoutait carrément Édouard Philippe. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur et le plus "bienveillant" des gouvernements.

Du rab sur le Lab

PlusPlus