Macron s’oppose fermement à Trump sur le climat et détourne son slogan de campagne : "Make Our Planet Great Again"

Publié à 00h19, le 02 juin 2017 , Modifié à 10h46, le 02 juin 2017

Macron s’oppose fermement à Trump sur le climat et détourne son slogan de campagne : "Make Our Planet Great Again"
Emmanuel Macron © DR
Image Sylvain Chazot


C’est une première.

Ce jeudi 1er juin, le président français s’est exprimé en anglais depuis l'Elysée. Certains s’offusqueront de l’irruption de la langue de Shakespeare au sein de la présidence de la République mais l’heure n’est peut-être plus aux atermoiements langagiers. Après l’annonce par Donald Trump de la sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, Emmanuel Macron a décidé de frapper un grand coup, et notamment en matière de communication. Et c'est plutôt réussi. 

Le chef de l'Etat a d'abord réagi en français et de manière ferme à la décision du chef de l’Etat américain. "Je considère là qu’il commet une faute pour l’avenir de notre planète", a-t-il assuré, affirmant qu’il n’y aura aucune renégociation du traité de Paris. "Sur le climat, il n’y a pas de plan B car il n’y a pas de planète B", a-t-il ajouté. Puis, quelques minutes plus tard, Emmanuel Macron a choisi de s'exprimer en anglais.

Le Président a répété les grandes lignes de son discours en français. Comme il l’avait formulé dans la langue de Molière, Emmanuel Macron a ainsi appelé les entrepreneurs et les scientifiques déçus par la décision américaine à rejoindre la France pour venir travailler sur la lutte contre le réchauffement climatique. Et, en fin d’intervention, Emmanuel Macron a détourné le fameux slogan de campagne de Donald Trump durant la campagne présidentielle américaine, "Make America Great Again". S’adressant non pas à son homologue américain mais au peuple américain, le président français a déclaré :

 

We all share the same responsability : Make our planet great again.

A voir ci-dessous en vidéo :



 


Un détournement retweeté dans la foulée par le compte officiel d'Emmanuel Macron : 



Ou, dans un français approximatif, "nous partageons la même responsabilité : rendons sa grandeur à notre planète".

Voilà comment Emmanuel Macron s’est opposé directement à Donald Trump et s’est adressé à l’Amérique.

Des maires de grandes villes américaines dont New York, Boston ou Los Angeles, ont déjà signé un communiqué dans lequel ils s’engagent à respecter les accords de Paris. Nul doute qu’en s’exprimant dans leur langue, Emmanuel Macron aura voulu aussi leur parler. Et se poser plus largement comme le meneur de la fronde anti-Trump. Car en anglais, le message devrait être entendu ailleurs qu'aux Etats-Unis.

Du rab sur le Lab

PlusPlus