"Make our planet great again" : Cécile Duflot demande à Emmanuel Macron d'agir en France pour l'écologie

Publié à 10h43, le 02 juin 2017 , Modifié à 10h50, le 02 juin 2017

"Make our planet great again" : Cécile Duflot demande à Emmanuel Macron d'agir en France pour l'écologie
Cécile Duflot. © AFP
Image Sébastien Tronche


Les discours, en français ou en anglais, c’est bien beau. Mais au-delà des paroles, il faut des actes. C’est le message qu’a voulu faire passer ce vendredi 2 juin Cécile Duflot après l’intervention en français puis en anglais d’Emmanuel Macron en réaction à la décision de Donald Trump de faire sortir les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Réagissant donc au "Make our planet great again" du chef de l’Etat, la députée écolo lui a demandé d’agir en France :

Ok President. True. Just act in France now. #100% renouvelables #Transportspropres #Agriculturepaysanne #économiesdénergie #StopNDDL #Go

Ce qui donne en VF :

Ok Président. C’est vrai. Agissez en France maintenant.

Car si Emmanuel Macron a réagi avec vigueur à la décision de Donald Trump, il n’a pas érigé pendant sa campagne la transition écologique en priorité. Et s’il a nommé Edouard Philippe Premier ministre, Emmanuel Macron a nommé Nicolas Hulot comme ministre d’Etat à la transition écologique. Un gage puisque l’ancien présentateur d’Ushuaia est, par exemple, farouchement opposé à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Je considère là qu’il commet une faute pour l’avenir de notre planète", a assuré jeudi soir Emmanuel Macron, assurant qu’il n’y aura aucune renégociation du traité de Paris. "Sur le climat, il n’y a pas de plan B car il n’y a pas de planète B", a-t-il ajouté. Puis, quelques minutes plus tard, Emmanuel Macron a choisi de s'exprimer en anglais, répétant les grandes lignes de son discours en français.

Comme il l’avait formulé dans la langue de Molière, Emmanuel Macron a ainsi appelé les scientifiques et les entrepreneurs déçus par la décision américaine à rejoindre la France pour venir travailler sur la lutte contre le réchauffement climatique. Et, en fin d’intervention, Emmanuel Macron a détourné le fameux slogan de campagne de Donald Trump durant la campagne présidentielle américaine, "Make America Great Again", avec son retentissant "Make our planet great again".

Du rab sur le Lab

PlusPlus