Malek Boutih prédit une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017

Publié à 18h37, le 25 octobre 2015 , Modifié à 19h43, le 25 octobre 2015

Malek Boutih prédit une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017

MADAME SOLEIL - La confiance n'est pas au beau fixe pour les socialistes en prévision de l'échéance centrale de 2017. Après Claude Bartolone, qui pronostiquait que le FN serait au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2017, le député PS Malek Boutih va encore plus loin.

Invité de BFM Politique ce dimanche 25 octobre, l’élu socialiste estime que "2017, c’est un peu joué d’avance". Il dit :

"

2017, c’est un peu joué d’avance. Ce n’est pas une question de casting. A jouer le casting, c’est encore refuser de voir les choses.

"

Pour le député de l'Essonne, pour qui "il faut faire kiffer la République", "refuser de voir les choses", c’est fermer les yeux sur la victoire à venir de la présidente du parti d'extrême droite, Marine Le Pen. "Ma crainte ce n’est pas que la gauche perde, c’est que la République perde", poursuit-il avant d’ajouter :

"

En l’état actuel des choses, je ne vois pas comment Marine Le Pen ne gagne pas la présidentielle. S’il y a un peu de changement, ça ne suffira pas. Il faut se préparer à une crise politique majeure. Il ne faut pas lutter contre Le Pen. Il faut être le contraire de Le Pen.

"

Sa prédiction le désolé lui-même, puisqu'il affirme que "99% des électeurs du Front national n’ont jamais lu une ligne du programme du Front national, qui n’existe pas vraiment d’ailleurs". "C’est un domaine où elle est très discrète parce qu’elle n’a pas grand-chose à dire. Elle laisse entendre que comme c’est l’extrême droite, ils vont mettre de l’ordre. Tout ça est faux", fustige le député PS, attristé de constater qu'il "y a un problème de programme politique et d’idéologie en France".

Pour le sénateur PS Gaëtan Gorce, Malek Boutih "surjoue la peur du FN". Une méthode qu'il désapprouve car "dangereuse à l'effet boomerang" :

Du rab sur le Lab

PlusPlus