Manuel Valls et François Bayrou (soutien de Macron) se rencontrent ostensiblement en plein Paris

Publié à 07h33, le 17 mars 2017 , Modifié à 07h40, le 17 mars 2017

Manuel Valls et François Bayrou (soutien de Macron) se rencontrent ostensiblement en plein Paris
Manuel Valls et François Bayrou © Montage Le Lab via AFP
Image Etienne Baldit


BRÈVE DE CAMPAGNE - Officiellement, Manuel Valls dément tout futur ralliement à Emmanuel Macron. Mais dans le même temps, il montre ostensiblement des signes de ce rapprochement. Ou comment faire comprendre où il se situe sans pour autant commettre l'irréparable. Car s'il se refuse à parrainer Benoît Hamon (candidat pourtant investi par son parti au terme d'une primaire à laquelle il a participé, s'engageant à soutenir le vainqueur), l'ancien Premier ministre ne franchit pas la ligne qui le sépare d'En Marche !. Pour l'instant ?

Comme l'a révélé Le Monde jeudi 16 mars et comme le confirme Le Parisien ce vendredi, Manuel Valls et François Bayrou (qui soutient Emmanuel Macron) se sont rencontrés jeudi sans essayer de le cacher du tout. En plein Paris, dans un café de la place de la Bastille (XIème arrondissement). À ce compte-là, autant l'annoncer publiquement...

Alors forcément, chacun est prié de croire que cela ne veut pas dire ce que l'on pense. "Ils se rencontrent assez souvent", minimise ainsi l'entourage de l'ex-chef du gouvernement auprès du Monde. Mais comment imaginer qu'ils aient pu ne pas évoquer la présidentielle et la candidature de l'ancien ministre de l'Économie ? Auprès du Parisien, le président du MoDem ne fait d'ailleurs pas vraiment semblant et loue le geste de Manuel Valls, qui a clairement acté son divorce d'avec Benoît Hamon et renouvelé son appel à créer à l'avenir une "maison des progressistes" pour dépasser le Parti socialiste. François Bayrou explique :



Ce que Valls a fait cette semaine est très important, c'est une clarification au PS.

#





À LIRE SUR LE LAB :

Manuel Valls assure qu'il "ne quitte pas le PS", malgré son non-soutien à Hamon

Benoît Hamon fait la leçon à Valls sur la "démocratie" et "le respect de la parole donnée"

François Hollande sait qui va gagner l'élection présidentielle : "ce sera Macron"

Du rab sur le Lab

PlusPlus