Manuel Valls pense que les Jeunes socialistes sont manipulés par Jean-Luc Mélenchon

Publié à 07h22, le 02 septembre 2015 , Modifié à 08h14, le 02 septembre 2015

Manuel Valls pense que les Jeunes socialistes sont manipulés par Jean-Luc Mélenchon
Manuel Valls © DENIS CHARLET / POOL / AFP

En fait, chacun a son explication pour justifier le comportement de certains jeunes socialistes, le week-end dernier à La Rochelle, appelant Emmanuel Macron à la démission tout en huant Manuel Valls. D'après Jean-Marie Le Guen, ces gens-là étaient juste ivres, ce qui est un peu inquiétant. Pour Jean-Christophe Cambadélis, c'était de l'humour, taquin certes, mais de l'humour quand même.

Manuel Valls a une autre vision. Pour lui, il s'agit sûrement d'un coup de… Jean-Luc Mélenchon.

Cité par Le Canard Enchaîné ce mercredi 2 septembre, le Premier ministre revient sur cette soirée de samedi, à La Rochelle, où il s'est un peu chauffé avec des membres des MJS. Voici ce qu'il a dit, selon des propos rapportés par l'hebdomadaire :

"

Les Jeunes Socialistes ne savent plus où ils habitent : la preuve, ils en sont même à critiquer la conférence sur le climat. C'est une organisation à la dérive, manipulée par Mélenchon.

 

"

Allons bon, voici que l'ancien coprésident du Parti de gauche est accusé par le Premier ministre de manœuvrer en coulisses contre son ancien parti… Sans accuser Jean-Luc Mélenchon, seulement peut-on dire que les MJS sont traditionnellement plus à gauche que la direction du PS. 

C'est que Manuel Valls n'aime pas trop qu'on le siffle. Certaines ou certains trouvent cette pratique plutôt sympa ? Le Premier ministre non. Dimanche 30 août, lors de son discours à l'université d'été du PS, il a bien expliqué que cela l'énervait au plus haut point.

"À droite, dans des congrès de supporteurs, on siffle les dirigeants. À gauche, parce que ce sont des militants, on se respecte, on débat, on ne siffle jamais !" a-t-il assuré même si les sifflets, éparses certes, montant parfois du public semblaient un peu le contredire.

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

D'après Jean-Marie Le Guen, les jeunes socialistes qui ont crié "Macron démission" étaient juste ivres

Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis se chauffent avec des militants des MJS

Le multiplex politique dominical du 30 août avec Jean-Christophe Cambadélis et François de Rugy

Du rab sur le Lab

PlusPlus