Manuel Valls raillé à gauche pour sa proposition de supprimer le 49.3

Publié à 10h36, le 15 décembre 2016 , Modifié à 10h36, le 15 décembre 2016

 Manuel Valls raillé à gauche pour sa proposition de supprimer le 49.3
Manuel Valls. © Montage le Lab via AFP

LOL – "Je connais les effets pervers du 49.3. Je suis très lucide. Son utilisation est devenue dépassée et apparaît comme brutale." Cette phrase, signée ce jeudi 15 décembre par Manuel Valls à propos du 49.3 qu’il propose désormais, en tant que candidat à la primaire de la gauche, de supprimer, a fait beaucoup rire à gauche. Un rire jaune.

En deux ans et demi à Matignon, Manuel Valls s’est confronté avec virulence à une grosse partie de sa majorité en utilisant à six reprises cette arme constitutionnelle atomique pour faire passer deux textes de loi décriés, la loi Macron et la loi Travail. Alors, même s’il proposait en 2008 d’en limiter le champ d’application, sa volonté de le supprimer "purement et simplement", hors textes budgétaires, est logiquement moquée par ses adversaires.

"Contrairement à une image injuste, Manuel Valls a beaucoup d’humour ! (fin 49.3)", a tweeté Guillaume Balas, eurodéputé PS soutien de Benoît Hamon. Soutien lui d’Arnaud Montebourg pour la primaire de la BAP, le député Philippe Baumel s’interroge, faussement naïf et volontairement provocateur :

"

Après avoir gouverné à coups de 49.3, Manuel Valls propose de le supprimer… Bientôt annoncera-t-il l’abrogation de la loi Travail ?

"

Egalement soutien d’Arnaud Montebourg et figure des frondeurs socialistes, Laurent Baumel, auteur du livre Quand le Parlement s’éveillera…, a ironisé en mode "plus c’est gros plus ça passe" :

"

Et maintenant Valls veut supprimer le 49.3 ! #Pluscestgrospluscapasse

"

Avant d’ajouter :

"

En juillet, vive le 49.3. En décembre, à bas le 49.3… Qui a dit que la parole politique est une parole morte ?

"

Plus à gauche encore, le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, a moqué Manuel Valls et ses "acrobaties" :

"

Valls veut supprimer le 49.3 s’il est élu après l’avoir utilisé 6 fois comme Premier ministre. Le cirque Pinder et ses acrobates.

"

Ce jeudi 15 décembre, Manuel Valls a surpris son monde en proposant sur France Inter de supprimer "purement et simplement le 49.3" hors textes budgétaires. Quelques mois plus tôt, en mai, lorsqu’il était à Matignon et qu’il utilisait cet outil constitutionnel pour faire passer la polémique loi Travail portée par Myriam El Khomri, le Premier ministre d’alors assurait que c’était "un acte démocratique" et "tout l’inverse d’un passage en force".

¯\_(ツ)_/¯

Du rab sur le Lab

PlusPlus