La maire de Saint-Brieuc Marie-Claire Diouron porte plainte contre une affiche l’accusant d’avoir "baisé" pour obtenir ce poste

Publié à 17h31, le 17 octobre 2017 , Modifié à 17h36, le 17 octobre 2017

La maire de Saint-Brieuc Marie-Claire Diouron porte plainte contre une affiche l’accusant d’avoir "baisé" pour obtenir ce poste
© Capture d'écran Twitter

Marie-Claire Diouron est maire UDI de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) et présidente de l’agglomération, élue par le conseil municipal le 11 juillet dernier, après la démission de Bruno Joncour pour rejoindre l’Assemblée nationale. Une procédure tout ce qu’il y a de plus normale, donc.

Mais en 2017, il existe visiblement toujours des gens que cela dérange qu’une femme accède à des responsabilités. L’équipe de Marie-Claire Diouron a ainsi découvert, lundi 16 au soir et mardi 17 octobre au matin, plusieurs affiches l’accusant d’avoir "baisé" pour ce mandat, l’une "devant une école primaire" et d’autres dans la commune voisine de Ploufragan, nous explique son entourage. Sur Twitter, la première édile de Saint-Brieuc a annoncé qu’elle porterait plainte.

Elle s’indigne auprès du Lab :

Ce type d’affiche c’est la première fois qu’on l’a. Depuis le week-end dernier [et l'affaire Weinstein], les langues se délient. Je ne pouvais pas laisser passer ça. C’est complètement indécent, c’est ignoble !

Marie-Claire Diouron regrette qu'une femme doive "toujours être parfaite avant de prendre la parole" et souhaite que sa plainte serve "d'exemple" aux autres femmes. La première édile assure avoir reçu des messages de soutien, "de femmes et d'hommes", y compris d'élu(e)s. 

Son entourage ajoute qu’"en étant élue première femme maire de Saint-Brieuc et présidente de l’agglo, elle est aussi devenue, qu’on le veuille ou non, un symbole dans un monde très masculin".

Le député Bruno Joncour portera plainte également, annonce Marie-Claire Diouron.

Du rab sur le Lab

PlusPlus