L'aile gauche du Parti socialiste redoute que son mouvement penche sur la droite. Dans Paris-Match de ce 12 décembre, Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS, explique qu'elle redoute un recentrage de François Hollande. 

Dans son viseur, l'axe que pourrait incarner Daniel Cohn-Bendit, François Bayrou et Nicolas Hulot. Et la membre de l'aile gauche du PS craint que cela arrive en 2014, quand l'exécutif pourrait avoir besoin de solidifier sa majorité : 

Après les municipales, il pourrait chercher une nouvelle majorité de centre-gauche, sans les écolos.

Marie-Noëlle Lienemann appréhende d'autant plus cette possibilité qu'après ce scrutin local se déroulent les élections européennes. Scrutin lors duquel le Modem, mené par François Bayrou, comme les Verts, avec Daniel Cohn-Bendit, ont réalisé de bons scores en 2009.

Lors des dernières élections législatives, Daniel Cohn-Bendit avait appelé le PS à ne pas présenter de candidat face à François Bayrou dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Ce qui aurait aidé ce dernier à se faire élire à l'Assemblée nationale. 

Du rab sur le Lab