Marine Le Pen assume les faux tracts d'Hénin-Beaumont

Publié à 20h38, le 30 mai 2012 , Modifié à 20h38, le 30 mai 2012

Marine Le Pen assume les faux tracts d'Hénin-Beaumont
Marine Le Pen, sur le plateau du Grand Journal, mercredi 30 mai 2012.
Image Le Lab

Par Geoffrey Bonnefoy pour

Marine Le Pen a assumé les faux tracts d'Hénin-Beaumont, mercredi 30 mai, sur le plateau de Canal Plus. 

Un tract qui vient de son camp, a-t-elle affirmée, et est un coup médiatique

Interrogée sur la légalité du procédé - les tracts sont anonymes - elle a affirmée n'avoir "commis aucun délit en la matière". 

  1. 1

    Marine Le Pen parle "d'un coup médiatique"

    Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

    Le Grand Journal du 30/05 - « J'assume ce tract »

    Marine le Pen s'est exprimée sur l'affaire des faux tracts d'Hénin-Beaumont, ce mercredi 30 mai, sur le plateau de Canal Plus

    La présidente du Front national assume les tracts, qui viennent de son camp. Elle parle d'un coup médiatique et ne voit pas où peut être le problème :

    Je l'assume totalement ça. C'est une forme médiatique. La preuve, vous en parlez ce soir.

    Elle s'est d'ailleurs félicitée de l'ampleur de ce coup médiatique :

    [...] Je suis heureuse de voir que ce coup a marché

    Interrogée sur la légalité du tract, qui est annonyme, elle a botté en touche et évoquée la loyauté :

    [Relance] M. Mélenchon a l’intention de porter plainte pour fausse propagande.Pourquoi fausse propagande monsieur ? Il les assume pas ces propos ? [Sur le tract, on peut lire une délcaration de Jean-Luc Mélenchon à Marseille : Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb, ndlr][Relance] Mais l’électeur peut penser que c’est lui qui distribue ce tract.C’est pas lui qui a tenu ces propos là ?Il n’y a pas de problème. Je ne vais pas signer Marine Le Pen, enfin : c’est un coup médiatique, c’est un coup de communication [...]Non, ce n’est pas déloyal. Il n’est pas déloyal de mettre M. Mélenchon devant ses responsabilités.

    Mardi 29 mai, Hervé Poly, suppléant de Jean-Luc Mélenchon dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, a déposé plainte contre X pour infraction au code électoral. La plainte vise la distribution de tracts anonymes: pour être en règle, le nom de l'imprimeur doit figurer sur le document ainsi que la mention "Vu par le candidat".

    Sur BFMTV, ce mercredi 30 mai, Jean-Luc Mélenchon avait brandit la menace d'inéligibilité de Marine Le Pen, déclarant : 

    Ca s’appelle de la fausse propagande et ça peut couter l’inéligibilité à madame Le Pen car c’est interdit dans notre pays de distribuer des tracts pour les autres.

    Marine Le Pen a affirmé que la plainte de jean-Luc Mélenchon n'aboutirait pas :

    Vous verrez que la plainte de Monsieur mélenchon va tomber dans un trou car nous n'avons commis aucun délit. 

    Reste donc en suspens la question de l'inscription comme dépense électorale à ses comptes de campagne.

Du rab sur le Lab

PlusPlus