Le Front national est déjà en ordre de marche pour les élections municipales de 2014 et pour 2017. Comme le raconte le Journal du dimanche de ce 9 décembre, le parti se professionalise afin d'optimiser ses chances lors des prochains rendez-vous électoraux. 

Sous le commandement de Florian Philippot, vice-président du FN, les experts frontistes ont repéré 950 villes de plus de 9.000 habitants dans lesquelles le parti d'extrême droite a obtenu plus de 12,5 % des voix aux législatives.

Par ailleurs, ils ont également identifié un déficit de voix chez les retraités. 

Résultat : l'équipe de Marine Le Pen a recensé plus de 500 associations de personnes âgées partout en France afin de leur écrire. 

C'est chose faite et l'opération séduction suscite des réactions selon le Journal du dimanche puisque certaines des associations contactées ont répondu et souhaitent rencontrer la patronne du FN. 

Une manière de préparer 2017 puisque, selon Le Monde, les retraités représentent le tiers des ménages en France. Et près de 65 % d'entre eux sont issus des milieux populaires.

Et pour le parti d'extrême droite ils représentent une importante marge de progression. A l'élection présidentielle de 2012, les retraités résistaient encore aux sirènes du Front national. En effet, 10% d'entre eux ont voté pour Marine Le Pen au premier tour alors qu'ils étaient 18.5% sur l'ensemble des Français.