Marion Maréchal-Le Pen relaye une grosse intox sur la campagne d'Emmanuel Macron soi-disant financée par l'Arabie saoudite

Publié à 16h33, le 02 mars 2017 , Modifié à 16h54, le 02 mars 2017

Marion Maréchal-Le Pen relaye une grosse intox sur la campagne d'Emmanuel Macron soi-disant financée par l'Arabie saoudite
Marion Maréchal-Le Pen © AFP

Depuis des semaines – ou plus précisément depuis que leur modèle Donald Trump a utilisé cette expression – le Front national s'amuse à traiter de "fake news" les médias qui écrivent des choses pas forcément sympathiques. À ce petit jeu, Florian Philippot est de loin le meilleur, le n°2 du parti n'hésitant pas à affubler l'AFP de cet épithète dans une sortie toute en nuance. Marine Le Pen, de son côté, cible également les journalistes et encourage ses supporters à s'informer sur internet.

Le problème d'internet est que l'on y trouve de tout : de très bonnes informations sourcées mais également des grosses intox comme celle-ci concernant Emmanuel Macron. Le site LeSoir.info relaye ce qui s'apparente à une dépêche AFP et qui explique que la campagne du candidat à la présidentielle est financée en partie par l'Arabie saoudite. Une information présentée à l'affirmative et relayée, comme l'a repéré LibéDésintox, par… Marion Maréchal-Le Pen, la députée FN exigeant "la transparence", point d'exclamation inclus :

Sauf que, comme l'explique le site de fact-cheking de Libération, tout comme le journaliste de L'Express Geoffrey Bonnefoy, cette information est un fake. Elle a été diffusée par le site LeSoir.info qui essaye de se faire passer pour LeSoir.be, site internet du quotidien belge du même nom. Le vrai site LeSoir.be a d'ailleurs publié un démenti.

Marion Maréchal-Le Pen est donc pris en flagrant délit de diffusion de fake newsLa députée FN a supprimé son message au bout d'une grosse demi-heure. "On est très vigilants, on essaye de faire le plus attention possible et de ne pas relayer de fausses informations mais il arrive que certaines passent entre les gouttes. On a supprimé le message dès que l'on a su que c'était faux", explique au Lab un proche de Marion Maréchal-Le Pen. 

L'élue FN n'est pas la seule à s'être trompée. Le site préféré de la fachosphère, FdeSouche, s'est par exemple empressé de relayer l'information au travers d'un article. OUPS.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus