Marisol Touraine dénonce les violences de casseurs contre l'hôpital Necker- Enfants-malades

Publié à 17h14, le 14 juin 2016 , Modifié à 08h16, le 15 juin 2016

Marisol Touraine dénonce les violences de casseurs contre l'hôpital Necker- Enfants-malades
© Capture d'écran Twitter
Image Sylvain Chazot


Au moins quinze personnes ont été interpellées ce mardi 14 juin pour des faits de violence perpétrés en marge des manifestations contre la Loi Travail. 25 personnes ont été blessées. Des vitres de magasins ont notamment été brisées.

Certains casseurs s'en sont même pris aux vitres de l'hôpital Necker-Enfants malades, les défonçant à la masse, comme l'a relayé sur Periscope le journaliste du Monde.fr Pierre Trouvé :





Des actes dénoncés dans la foulée par Marisol Touraine. Sur Twitter, la ministre de la Santé s'indigne de ces violences :

Attaque insupportable de casseurs contre l'hôpital Necker. Honteux. Mon soutien aux professionnels de santé mobilisés auprès des patients.

D'autres politiques ont dénoncé les violences, sans parler spécifiquement de l'hôpital Necker, à l'image du n°2 du FN Florian Philippot, et du député LR Eric Ciotti :





Dans l'après-midi, Marine Le Pen s'en est pris, dans un communiqué, aux "fascistes d'extrême gauche" qui ont, selon elle, atteint "le comble de l'ignominie en attaquant l'hôpital Necker-Enfants malades".

L'ensemble de la classe politique a ensuite dénoncé ces dégradations. Mardi 14 au soir, c'est le conseiller com' de François Hollande, Gaspard Gantzer, qui est sorti de sa communication en ligne traditionnelle pour pousser un coup de gueule contre ceux qui s'en sont pris à l'hôpital :



 

[EDIT 15h53] Ajout communiqué de Marine Le Pen

[Edit 15 juin] Ajout du tweet de Gaspard Gantzer



À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Loi Travail : une manifestation émaillée de violences, déjà 15 interpellations

Du rab sur le Lab

PlusPlus