Marseillaise sifflée à Bari : Hollande remercie Renzi pour le geste de Buffon

Publié à 17h05, le 05 septembre 2016 , Modifié à 17h05, le 05 septembre 2016

Marseillaise sifflée à Bari : Hollande remercie Renzi pour le geste de Buffon
Matteo Renzi et François Hollande. © MARIO LAPORTA / AFP

#FOOTPOLITIQUE – En football, les équipes de France et d’Italie sont des ennemies intimes. Mais cette hostilité ne doit pas sortir du rectangle vert. Alors, quand la Marseillaise a commencé à se faire siffler, le 1er septembre à Bari lors d’un match amical entre les deux nations, le mythique gardien de but transalpin, Gianluigi Buffon a inversé la tendance.

Un geste salué par François Hollande qui a fait part de ses remerciements à Matteo Renzi, comme le rapporte lui-même le chef du gouvernement italien, relayé par l’AFP. Matteo Renzi explique ainsi dans sa lettre hebdomadaire aux Italiens ce que François Hollande lui a dit en marge du sommet du G20 en Chine :

"

François Hollande m'a remercié pour le geste de Gigi Buffon qui a fait taire les sifflets lors de La Marseillaise et invité à applaudir tout le stade de Bari.

"

"Les sportifs peuvent faire beaucoup en termes de messages éducatifs : le capitaine Buffon l'a démontré. Je pense que toute l'Italie a été fière de lui", a ajouté Matteo Renzi.

Le 1er septembre, lors de la rencontre Italie-France (1-3), au moment de chanter l'hymne français, le stade San Nicola à Bari dans lequel se déroulait le match est passé des huées aux applaudissements en quelques secondes. Et ce grâce à l'emblématique capitaine de l'Italie, qui a commencé à applaudir, bientôt suivi par ses équipiers puis finalement par tout le stade.

Du rab sur le Lab

PlusPlus