Mélenchon dresse pour Macron la liste des réformes que les Français approuveraient selon lui

Publié à 13h57, le 27 août 2017 , Modifié à 14h58, le 27 août 2017

Mélenchon dresse pour Macron la liste des réformes que les Français approuveraient selon lui
Jean-Luc Mélenchon © BERTRAND LANGLOIS / AFP

La France "n'est pas réformable", a lancé Emmanuel Macron jeudi 24 août depuis Bucarest. Et même si le président français avait déjà développé cette idée durant la campagne pour l'Élysée, expliquant que les Français veulent, selon lui, adhérer à un projet, ces mots ont provoqué moult remous et réactions. Celle de Jean-Luc Mélenchon arrive ce dimanche 27 août.

En meeting à Marseille, le leader de La France insoumise répond au chef de l'État. "Comment aller en Roumanie pour faire la leçon au peuple français ? Nous aimons bien les Roumains mais pourquoi aller là-bas ? Hmmm je pense que la réponse c'est que s'il le faisait ici, il prendrait des pierres", débute le quatrième homme de 2017, estimant que le Président n'a pas à "engueuler" le peuple français, "en allant dire qu'il ne veut pas de réformes".

Car pour Jean-Luc Mélenchon, les Français veulent bien des réformes. Et il en donne quelques exemples à destination du chef de l'État. On ne sait jamais, ça pourrait servir :

"

Ce que les gens n'aiment pas, monsieur le Président, ce ne sont pas les réformes, c'est VOS réformes. Parce que ce qu'il va aimer, c'est NOS réformes. Si vous proposez de réduire l'écart des salaires de 1 à 20, si vous décidez de titulariser tous ceux qui ne le sont pas dans les trois fonctions publiques, c'est-à-dire 800.000 personnes, vous verrez que les gens adoreront ce genre de réformes.



Si on diminue le temps de travail, les gens seront d'accord. Si on fait une semaine de congés payés, les gens seront d'accord. Si on leur demande leur avis pour savoir comment on doit produire et comment on va modifier les process de production et la qualité des objets produits, les gens adoreront ce genre de réforme.

 

"

Voilà donc tout ce que les Français aiment selon Jean-Luc Mélenchon. Alors qu'ils n'aiment pas "le coup d'État social" porté par Emmanuel Macron et contre lequel il appelle "le peuple" à "déferler" lors la manifestation organisée le 23 septembre. Ce qu'en même pourtant pas compliqué de faire plaisir.

 

 

[BONUS TRACK] Merci BFM !

On ne vous apprendra rien en vous disant que les relations sont un peu compliquées entre la France insoumise et la presse. Samedi, durant les universités d'été de La France insoumise avait lieu, par exemple, une conférence au titre largement provocateur : "Faut-il dégager les médias ?"

Et la réponse était semble-t-il positive : 

Et pourtant, le ton a largement amicale envers certains médias, dimanche. En début de discours, Jean-Luc Mélenchon a en effet remercié les chaines d'information, dont BFMTV, de diffuser son meeting :

"

Je veux remercier les chaines de télévision qui retransmettent mon discours. Bien sûr BFM, LCI… Oui mais il faut savoir dire merci les amis. C'est parce qu'on est capable de dire merci que quand on dit non, ça a plus de valeur.

 

"

Quelques insoumis se sont alors mis à scander "merci, merci". "C'est bon, faut pas en rajouter non plus", a coupé Jean-Luc Mélenchon. On ne va quand même pas abuser de la gentillesse. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus