Mélenchon réécrit l’histoire de sa consigne de vote au soir du premier tour de la présidentielle

Publié à 23h41, le 28 septembre 2017 , Modifié à 14h39, le 29 septembre 2017

Mélenchon réécrit l’histoire de sa consigne de vote au soir du premier tour de la présidentielle
Jean-Luc Mélenchon était face à Édouard Philippe, jeudi 28 septembre dans L'Emission politique. © Capture d'écran
Image Victor Dhollande-Monnier


Invité de L’Émission politique ce jeudi 28 septembre pour débattre avec le Premier ministre Édouard Philippe, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon est revenu sur le soir du premier tour de l’élection présidentielle. Avec une version *légèrement*différente de ce qu’il s’est passé il y a cinq mois.

"Je suis déçu quand un républicain comme vous ne fait pas le choix explicite au moment de l’élection présidentielle de dire, je vous le dis d’autant plus volontiers que mon propre parti n’a pas appelé à voter pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen", lance Édouard Philippe. "Ce n’est pas ce que j’ai fait", rétorque immédiatement Jean-Luc Mélenchon. "Si, je crois", insiste le Premier ministre. Le chef de La France insoumise hausse le ton et précise :

Le soir du résultat, j’ai dit qu’il ne fallait pas qu’il y ait une seule voix pour madame Le Pen. Alors, attendez, sachant qu’il n’y a que deux candidats, que ce n’est pas moi qui l’ai choisi, je dis qu’il ne faut pas voter pour l’autre. Mmmm, qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? [...] Vous ne me prendrez pas en défaut de lutte contre le Front national et les fascistes dans toute l’Europe. J’ai dit 'Il ne faut pas voter pour madame Le Pen' parce que oui, je ne voulais pas dire et ne pas entendre après ce qu’on vient d’entendre par un certain nombre de vos amis qui disent : 'Mais vous étiez d’accord avec tout ça, la preuve, vous avez voté pour monsieur Macron'. Moi, j’ai dit 'On ne vote pas pour madame Le Pen'. Chacun avait ensuite à savoir ce qu’il faisait. Certains n’ont pas voté du tout. Certains ont voté pour monsieur Macron. D’autres ont voté blanc mais personne autour de moi n’a voté pour madame Le Pen et j’en suis très fier.

Sauf que, les faits sont têtus. Et le soir du 23 avril, les choses ne se sont pas vraiment déroulées comme le laisse entendre Jean-Luc Mélenchon. Ce soir-là, il ne prononce pas une seule fois le nom de Madame Le Pen. Il dit :

Je ne saurai dire ni faire davantage à cette heure. Chacun, chacune, d’entre vous sait en conscience quel est son devoir. Dès lors, je m’y range. Je n’ai reçu aucun mandat des 450.000 personnes qui ont décidé de présenter ma candidature pour m’exprimer à leur place sur la suite. Elles seront donc appelées à se prononcer sur  la plateforme et le résultat de leur expression sera rendu public.

Voici le verbatim complet de son discours du premier tour :

  Discours de Jean-Luc Mélenchon du 23 avril by Europe1fr on Scribd



Retrouvez cette déclaration de Jean-Luc Mélenchon en vidéo : 





Ce n’est que cinq jours plus tard, le 28 avril très précisément, que Jean-Luc Mélenchon en dira davantage. Il "ne votera pas" pour Madame Le Pen mais sans donner de consigne de vote.  

Du rab sur le Lab

PlusPlus