Même Zinedine Zidane s'en prend à François Hollande

Publié à 16h42, le 17 octobre 2016 , Modifié à 16h42, le 17 octobre 2016

Même Zinedine Zidane s'en prend à François Hollande
© Giphy

#FOOTPOLITIQUE - À ce train-là, il n'y aura bientôt plus que Bruno Le Roux pour encore supporter François Hollande. Ce lundi 17 octobre, c'est au tour de Zinedine Zidane, taiseux parmi les taiseux et d'habitude peu prompt à parler politique, de dénoncer les propos du chef de l'État sur les footballeurs et rapportés dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme Un Président ne devrait pas dire ça… (éd. Stock).

Ce lundi 17 octobre, l'ancien capitaine de l'équipe de France met un (petit) coup de boule au Président de la République. En conférence de presse, à la veille du match de Ligue des Champions entre le Real Madrid et le Legia Varsovie, l'ancien champion du monde a lancé :

 

"

Ces mots ne me plaisent pas. Oui, ces paroles me dérangent. Il faudrait toutefois savoir ce que le président a dit exactement. Mais tous les propos utilisés en général par les politiques sur les footballeurs ou sur un joueur en particulier me gênent. Je ne partage pas ces opinions.

"

Et quand on lui demande s'il souhaite en parler avec le chef de l'État, Zinedine Zidane rétorque que tous les deux ont "beaucoup de travail".

Zinedine Zidane n'est pas le premier à s'en prendre à François Hollande après ses propos tenus contre les footballeurs, "passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation", à qui il donnerait bien des cours "de musculation du cerveau". Autre champion du monde 1998, Emmanuel Petit avait sèchement répondu au chef de l'État, rétorquant qu'il donnerait bien, pour sa part, "des cours de musculation du cerveau, et même de probité, à la classe politique". "Faire une généralité, je trouve que c’est un raccourci que ne devrait pas prendre le président de la République. Ça me déçoit, mais ça ne me surprend pas", avait déclaré l'autre buteur de la finale France - Brésil, sur RMC.

Du rab sur le Lab

PlusPlus