Ministre, Arnaud Montebourg confiait déjà vouloir "faire du business" pour revenir en 2022 pour la présidentielle

Publié à 16h01, le 10 septembre 2015 , Modifié à 16h50, le 10 septembre 2015

Ministre, Arnaud Montebourg confiait déjà vouloir "faire du business" pour revenir en 2022 pour la présidentielle
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

UN PLAN SANS ACCROC - Après son départ du gouvernement fin août 2014, Arnaud Montebourg a troqué sa "cuvée du redressement" contre un poste de dirigeant dans la firme d'ameublement Habitat. Il a crée ses "Equipes du made in France" et ce 10 septembre avec Yves Jégo, député UDI, ils lancent leurs assises du Made in France.

Plus de politique ? Jamais ? Basta ? Non, pas vraiment. Outre ses cartes postales régulières aux Français (comme ici ou ici), l'ex-ministre sait se faire entendre aux moments clés : une tribune avec l'homme d'affaires Matthieu Pigasse en plein congrès du PS en juin, ou encore une invitation à Yanis Varoufakis à Frangy une semaine avant l'université d'été du PS en août. 

C'est que tout cela est pensé depuis longtemps. Un plan sur 10 ans. Thomas Thévenoud, député non inscrit (ex-PS) de Saône-et-Loire, fief de l'ex-ministre, raconte cette stratégie dans le Parisien Magazine  du 11 septembre. Il dit :

 

"

Quand il était ministre, il disait : 'Un jour, je ne serai plus au gouvernement. Je ferai du business et je reviendrai en 2022. Je montrerai aux Français qu’on peut faire de la politique autrement'.

"

Si pour 2017, Arnaud Montebourg ne veut pas se dévoile, attendant de voir la suite des événements, pour 2022, il y pense déjà et depuis longtemps. 



À LIRE SUR LE LAB :

Hollande ironise sur la Fête de la Rose : "On a entendu parler de Varoufakis, pas de Frangy et de Montebourg"

> Jean-Christophe Cambadélis "tend la main" à Arnaud Montebourg, "pour la réussite du gouvernement Valls"

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus