Nadine Morano invoque de nouveau son "amie noire" pour se défendre de tout racisme

Publié à 06h40, le 06 octobre 2015 , Modifié à 06h43, le 06 octobre 2015

Nadine Morano invoque de nouveau son "amie noire" pour se défendre de tout racisme
Nadine Morano à Moscou le 2 octobre 2015. © AFP / ALEXANDER NEMENOV

En 2012, mise en cause pour avoir appelé les électeurs du FN "partageant ses valeurs" à voter pour elle aux législatives, Nadine Morano avait marqué les esprits par cette répartie bien particulière :

"

Me faire passer pour quelqu'un qui serait raciste, alors que j'ai des amis qui sont justement Arabes, et dont ma meilleure amie qui est Tchadienne, donc plus noire qu'une Arabe, je trouve ça choquant.

"

A l'époque, cette amie tchadienne, Solange, lui avait même apporté son soutien dans un article de Marianne.

Et la revoilà. En pleine polémique pour sa France, "pays de race blanche", menacée d'éviction de sa liste aux régionales, l'eurodéputée LR multiplie les arguments de défense. Contactée par Metronews le 5 octobre, elle invoque de nouveau la réaction de son "amie noire" :

 

"

Mon amie noire, elle est exaspérée de voir ce qu’on dit sur moi ! Elle se dit : 'mais alors, on ne peut plus rien dire dans ce pays !' Et en effet, certains ont la liberté d’expression de me traiter de 'connasse' et moi, je n’ai pas le droit d’affirmer quelque chose de factuel. C’est quand-même bizarre !

"

Sur Europe 1 le 30 septembre, l'eurodéputée avait également expliqué avoir reçu le soutien de beaucoup de personnes par mail, "des gens de couleur". Elle compte d'ailleurs se rendre le 7 octobre devant la Commission nationale d'investiture du parti pour se défendre avec "une valise de mails de soutien". Parmi eux, un courrier de l'actrice Brigitte Bardot.

 

A RETROUVER SUR LE LAB :

> Le Top 7 des excuses bien pourries de Nadine Morano pour montrer qu'elle n'est pas raciste

Du rab sur le Lab

PlusPlus