Rechercher

Inverser le sens de la courbe. C'est l'objectif de François Hollande pour les chiffres du chômage. Mais maintenant il peut aussi envisager de changer le sens de sa courbe de popularité. Dans le dernier baromètre Ifop pour Paris Match, les Français indiquent préférer Nicolas Sarkozy à l'actuel chef de l'Etat.

  

C'est la première fois depuis novembre 2011 que les courbes de popularité des deux hommes se croisent.

Interrogés pour savoir qui ils préfèrent, de François Hollande ou Nicolas Sarkozy, 53% des sondés ont répondu Nicolas Sarkozy et 44% François Hollande. 3% ont répondu n'avoir aucune préférence entre les deux hommes.

"Ce ne sont pas des intentions de votes", prévient Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, "mais bien une enquête de popularité". 

Le duel est testé depuis novembre 2011 par l'institut de sondage, moment où l'actuel président de la République a été investi par le Parti socialiste pour la campagne électorale. Testé pour la seconde fois depuis son élection, ce duel donne désormais des chiffres inverses. 

"Cela mesure la difficulté d'opinion de François Hollande, mais par rapport à Nicolas Sarkozy, il n'y a pas un rejet de la personne du chef de l'Etat", analyse Frédéric Dabi. "Il y a encore un rejet assez fort de Nicolas Sarkozy,  mais il passe symboliquement à 51% de bonnes opinions", poursuit-il. 

Courbe des septs précédents duels sondés par l'Ifop depuis novembre 2011 : 

Voir les résulats complets de l'étude.  

Du rab sur le Lab