MERCATO – Le gouvernement aime la CFDT. Au tout du moins, ses anciens membres. Après la nomination de François Chérèque, ex-patron de la centrale syndicale, à l’Igas puis celle de Laurence Laigo, ancien secrétaire nationale du syndicat, au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, c’est au tour de Nicole Notat d’être convoitée par le pouvoir exécutif. 

Secrétaire générale de la CFDT de 1992 à 2002, Nicole Notat a, d’après un confidentiel du Figaro de ce vendredi 11 janvier, accepté une proposition de mission de Fleur Pellerin.  

L’ancienne syndicaliste, reconvertie depuis en présidente de Vigeo, "une agence de notation sociale", précise le quotidien, devrait ainsi mener et animer un groupe de travail intitulé "Promouvoir et valoriser l’entrepreneuriat responsable" lors des prochaines assises de l’entrepreneuriat.

Le Figaro ajoute également que l’ancien numéro 2 de Nicole Notat, Jacky Bontems, "travaille déjà à Matignon à la mise en place du futur Commissariat général à la stratégie et à la prospective".