Nuit Debout : des élus s'insurgent contre l'action des CRS contre une marmite de soupe

Publié à 06h44, le 12 avril 2016 , Modifié à 06h48, le 12 avril 2016

Nuit Debout : des élus s'insurgent contre l'action des CRS contre une marmite de soupe
© DR

Le retour des manifestants de Nuit Debout ne s'est pas fait dans la douceur. Après l'évacuation de la place de la République, lundi 11 avril au matin, les participants sont revenus pour une douzième nuit à la belle étoile. Sauf que cette fois, le ton s'est sensiblement durci avec les forces de l'ordre. La faute, certainement, aux débordements observés dans la nuit de samedi à dimanche dernier au cours de laquelle plusieurs manifestants ont voulu se rendre au domicile de Manuel Valls.

Ce lundi, les forces de l'ordre avaient notamment pour consigne de bloquer le ravitaillement. L'arrivée d'une marmite de soupe a donc provoqué une scène assez hallucinante au cours de laquelle on a vu plusieurs policiers empêcher l'entrée d'une sono et d'une marmite place de la République. "Ils essayent d'étouffer ce qu'il se passe ici", a commenté l'élu Éric Coquerel dans une vidéo diffusée sur Periscope par le porte-parole de Europe-Écologie-Les Verts Julien Bayou. "Je suis sûr que Matignon n'aime pas ce qu'il y a dans la marmite, a ajouté Noël Mamère. Ils ont peur qu'elle explose."

La marmite en question n'a jamais pu pénétrer sur la place de la République mais a vu son contenu déversé dans les égouts. Ce qui a fait réagir bon nombres d'élus, dont évidemment Julien Bayou, s'interrogeant sur la dangerosité d'un tel élément.

Il n'a pas été le seul à réagir. Jean-Luc Mélenchon a également dénoncé l'action des forces de l'ordre, maniant l'ironie :

Élu PCF de Paris, Ian Brossat s'est quant à lui questionné, tel Julien Bayou, sur la supposée dangerosité d'une marmite de soupe.

Du rab sur le Lab

PlusPlus