Notre Dame Des Landes : Manuel Valls dénonce des "squatteurs souvent étrangers"

Notre Dame Des Landes : Manuel Valls dénonce des 'squatteurs souvent étrangers'
Manuel Valls, le 14 novembre, à l'Assemblée. (Reuters)

PAS D'ICI - Manuel Valls a réaffirmé vendredi 23 novembre sa détermination face aux opposants d'un projet d'aéroport international à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, ville dont l'actuel chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, a été le maire socialiste.

Plusieurs heures après la tentative d'évacuation de 500 squatteurs,à l'aube, l'opération a tourné à la guérilla rurale les gendarmes mobiles répondant par des tirs nourris de gaz lacrymogènes aux jets de pierre, fusées et cocktails molotov des paysans, écologistes et altermondialistes.

"Il est hors de question de laisser un kyste s'organiser, se mettre en place, de façon durable, avec la volonté de nuire avec des moyens parfois dangereux ", affirme alors le ministre de l'Intérieur lors d'un déplacement à Lorient.

Selon le compte-rendu de Ouest France, Manuel Valls ajoute :  

Nous ne pouvons pas accepter qu’un projet soit entravé et encore moins par des groupes composés de squatteurs souvent étrangers qui n’ont rien à voir avec la région et le projet.

Une déclaration qui fait bondir Yannick Jadot. L'eurodéputé écolo tweete :

Valls a trouvé l'argument suprême sur NDDL : Il y aurait des étrangers chez les opposants ! Profondément choquant ! #eelv#NDDL @acipa

— Yannick Jadot (@yjadot) Novembre 23, 2012

Vendredi 16 novembre, c'est un proche du premier ministre qui pointait du doigt une possible déstabilisation extérieure en dénonçant  "un certain nombre d'opposants qui ne viennent pas de la région, manifestement avec des intentions peu pacifiques".

Du rab sur le Lab