Image Le Lab

Par Liza Fabbian
pour

La perspective d’une candidature de François Baroin à la tête de l’UMP refait surface. Le Nouvel Obs du 10 janvier assure dans un billet signé  par sa rédactrice en chef adjointe politique, Carole Barjon,  que François Fillon "insiste pour que [François Baroin] se présente à la présidence de l’UMP lors de la nouvelle élection de septembre prochain".

Selon l’hebdomadaire, le maire de Troyes a d’ores et déjà émis une fin de non recevoir, malgré l'insistance de l'ancien Premier Ministre."François Baroin ne veut rien savoir", car il se "réserve pour d'autres combats" assure le Nouvel Obs, qui le cite :

"Ce n’est pas mon calendrier",

D’après l'hebdomadaire, François Fillon estimait que "Baroin, principal  artisan de la création du groupe filloniste R-UMP, était le candidat idéal"pour ce poste.

A en croire le Nouvel Obs, l’attitude de l’ancien ministre des Finances en "déconcerte" plus d’un à l’UMP. L’hebdomadaire rapporte notamment la réaction pleine de surprise d’un "fidèle de Sarkozy, habitué à la règle de l’ex-président suivant laquelle il faut toujours saisir les occasions quand elles  se présentent" :

"En politique, il faut parfois savoir ne pas attendre".

Pourtant,  François Baroin avait déjà fait savoir qu’il n’avait pas d'ambitions de ce type. Invité sur l’antenne de France Info le 13 décembre, il avait notamment déclaré :

Je ne suis candidat à rien, ni à la présidence du groupe Rassemblement-UMP, ni à la présidence de l'UMP.

La nouvelle élection pour la présidence de l’UMP pourrait en tout cas rebattre les cartes pour les recalés du dernier scrutin, et notamment pour "la jeune garde" du parti.