"On ne peut pas déserter" : Manuel Valls explique que lui restera jusqu’au bout, contrairement à Emmanuel Macron

Publié à 19h45, le 31 août 2016 , Modifié à 20h41, le 31 août 2016

"On ne peut pas déserter" : Manuel Valls explique que lui restera jusqu’au bout, contrairement à Emmanuel Macron
© Montage Le Lab via captures d'écran iTélé

C’est depuis son fief d’Évry et après plus de 24 heures, que Manuel Valls a choisi de réagir à la démission d’Emmanuel Macron. Comme pour lui signifier, par un symbole, que lui a été élu local, contrairement à l’ex-ministre de l’Économie qui n’a jamais exercé aucun mandat électif.

Ce mercredi 31 août, c’est un Manuel Valls plutôt calme qui s’exprime devant les caméras, pour mieux distiller des remontrances envers l’ex-ministre de l’Économie. Il dit :

"

Moi, j'ai un principe, c'est la loyauté.

"

Sous-entendu, Emmanuel Macron a été déloyal en démissionnant du gouvernement pour se consacrer à sa formation politique. Manuel Valls ne s'interdit pas de faire des propositions, comme son ancien ministre, donc, mais en restant "loyal".

"On ne s'improvise pas candidat à la présidentielle", ajoute-t-il. À trois reprises, le Premier ministre répète qu’il restera "jusqu’au bout", expliquant qu’il "n’y a pas de place pour les aventures individuelles, il n’y a de place que pour un combat collectif".

Puis Manuel Valls renchérit : selon lui, la situation actuelle est trop grave pour que l’on puisse "déserter" :

"

Dans ces moments-là, on peut pas partir, on peut pas déserter. C’est trop important. C’est ma conception de la politique.

"

"La déloyauté, elle fait mal au collectif et la loyauté rend plus fort", conclut-il, avant d'asséner :

"

Moi, je sais d'où je viens, je suis socialiste.

"

Une nouvelle allusion à Emmanuel Macron qui a récemment fait valoir qu'il n'était "pas socialiste".

[BONUS TRACK]

Depuis l'Élysée, où il s'adressait à plusieurs centaines de responsables associatifs, François Hollande s'est exprimé, pour la première fois lui aussi, sur la démission d'Emmanuel Macron... sans le nommer. Le Président a raillé son "projet individuel" fait par et "pour lui-même" :

 

"

Tous les projets rassemblent. Je n'ai pas vu un projet individuel. Vous savez, un projet qui serait fait par un individu pour lui-même. Il y en a qui peuvent avoir cette conception. Mais on ne peut rien faire tout seul et pour soi-même. Et donc il faut toujours faire avec les autres.

"

La réaction a été isolée par franceinfo: :


Hollande ironise sur le départ de Macron du gouvernement : "On ne peut rien faire tout seul"

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus