Original : le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault invente le groupe terroriste "Jamal al-Nosra"

Publié à 10h42, le 07 mars 2016 , Modifié à 10h48, le 07 mars 2016

Original : le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault invente le groupe terroriste "Jamal al-Nosra"
Jean-Marc Ayrault © AFP
Image Sylvain Chazot


La diplomatie est faite de détails. Les mots comptent, les termes doivent être pesés car un impair peut engendrer un coup de froid sur les relations entre les deux pays. Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, le sait mieux que quiconque. Et pourtant, même l'occupant du quai d'Orsay n'est pas à l'abri d'une langue qui fourche.

Sur France Inter, ce lundi 7 mars, le chef de la diplomatie française n'a pas seulement jugé que la remise de la Légion d'honneur au prince héritier d'Arabie saoudite était "une tradition diplomatique". L'ancien Premier ministre a aussi évoqué la situation en Syrie et le cas du groupe terroriste "Jamal al-Nosra".

Vous ne connaissez pas cette organisation terroriste ? Ça tombe bien, nous non plus. Pas plus que le journaliste de RFI spécialiste de la région David Thomson





Alors qu'il était interrogé sur l'opportunité d'ouvrir des camps de réfugiés en Syrie protégés par l'ONU, Jean-Marc Ayrault a répondu :

Quelles garanties on a qu'ils ne soient pas bombardés ? Qu'ils ne soient pas des otages ? Des cibles ? Dans le cessez-le-feu, il y a un accord pour que la lutte contre Daech se poursuive. Mais est également ajoutée à Daech une autre liste, une liste de groupes terroristes dont un groupe qui s'appelle Jamal al-Nosra. Autant il est assez facile de vérifier où sont les forces de Daech qu'on peut combattre et bombarder, et donc ça ne touche pas les civils syriens, autant c'est difficile pour l'autre groupe, Jamal al-Nosra, qui est souvent proche de l'opposition modérée, qui elle a accepté le cessez-le-feu.

Un instant isolé par le Lab à réécouter ci-dessous :




Par deux fois donc, Jean-Marc Ayrault parle de ce fameux groupe terroriste "Jamal al-Nosra". Un mouvement qui, a priori, n'existe pas. Il y a un bien un "Front al-Nosra" en Syrie. Le groupe terroriste est aussi dénommé "Jabhat al-Nosra". Mais "Jamal al-Norsa", en revanche… Du coup, on comprend mieux pourquoi il est difficile de repérer ce groupe.

Apparu durant la guerre civile syrienne, le Front al-Nosra s'est rallié, en 2013, à al-Qaïda. D'idéologie salafiste djihadiste, le mouvement terroriste est en conflit ouvert avec Daech. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus