Où l’on apprend qu’Alain Juppé a séjourné dans la suite 2806 du Sofitel de New York

Publié à 07h27, le 15 février 2016 , Modifié à 07h34, le 15 février 2016

Où l’on apprend qu’Alain Juppé a séjourné dans la suite 2806 du Sofitel de New York
© AFP
Image Sébastien Tronche


SUITE 2806 - On espère pour lui qu’Alain Juppé n’est pas superstitieux, qu’il ne croit pas au mauvais sort. Ou alors qu'il a un bon grigri. D’une, parce qu’en tant que favori des sondages, il peut craindre le syndrome qui fait qu’aucun homme chouchou des enquêtes d’opinion un an et demi avant la ligne d’arrivée n’a réussi à remporter la compétition élyséenne. De deux, parce qu’il a marché sur les pas de Dominique Strauss-Kahn.

Selon Le Figaro de ce lundi 15 février, le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite et du centre est passé par la chambre maudite, la suite 2806 du Sofitel de New-York, comme l'a repéré Antoine Bayet, directeur de l'information numérique à France Info. Là même où tout a basculé pour DSK un jour de mai 2011.

Ainsi Le Figaro écrit :

C’était en mai 2015, Alain Juppé était en tournée à New York pour lever des fonds. Sur place, les réservations avaient été faites au Sofitel (…) Le lendemain de leur arrivée, son directeur de cabinet, Gilles Boyer, découvre par hasard le numéro de la chambre du maire de Bordeaux : 2806.

Oui, la même suite devenue célèbre dans l’affaire dite du Sofitel qui entraînera la chute de Dominique Strauss-Kahn, alors favori pour remporter la primaire socialiste et la présidentielle de 2012 face à Nicolas Sarkozy.

"Boyer est saisi d’un moment de vertige", poursuit le quotidien qui souligne ensuite que le bras droit de l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac "cultive avec flegme l’art de s’accommoder des bons et des mauvais signes".  

Il en faudra plus pour atténuer la confiance de celui qui continue de caracoler en tête des sondages et fait toujours figure de favori pour remporter la primaire de la droite et du centre. Même si la vraie campagne n'a pas encore réellement débuté.

[BONUS TRACK] L’âge de Juppé

L’âge d’Alain Juppé est un élément récurrent du débat à droite sur la primaire. Angle d’attaque de Nicolas Sarkozy, le maire de Bordeaux a tout un tas d’outils dans son arsenal pour répondre à cette critique. Il en sort un nouveau dans Le Figaro de ce lundi 15 février, démontrant que Nicolas Sarkozy est aussi "ancien" que lui dans la vie publique. Il rappelle :



Nicolas répète que je suis le plus vieux. Mais nous sommes entrés en politique la même année, en 1976. Le premier discours que je devais écrire pour Chirac était sur la jeunesse, et Chirac m’avait dit qu’il fallait que je voie un nouveau jeune qui s’appelait Sarkozy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus