Où l’on apprend que Jean-Luc Mélenchon voulait le siège de Jaurès à l’Assemblée nationale

Publié à 08h19, le 05 juillet 2017 , Modifié à 16h06, le 05 juillet 2017

Où l’on apprend que Jean-Luc Mélenchon voulait le siège de Jaurès à l’Assemblée nationale
Jean-Luc Mélenchon. © AFP
Image Sébastien Tronche


LE TRÔNE DE FER - Une semaine après avoir fait son entrée en fanfare, et sans cravate, à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon continue de faire parler de lui. Le président du groupe des députés de La France insoumise s’est notamment fait remarquer, le 28 juin, lors de la première conférence des présidents.

Le Canard Enchaîné de ce mercredi 5 juillet rapporte que lors de cette réunion des présidents de groupe de l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a eu une requête spécifique quant à sa place dans l’hémicycle. Ainsi a-t-il demandé, rapporte l’hebdomadaire satirique :

Ce que je souhaite, c’est m’asseoir à la place de Jean Jaurès.

"Sourires en coin dans l’assistance", écrit Le Canard qui rapporte que le double candidat à l’élection présidentielle a "fait le siège de l’administration de l’Assemblée pour qu’elle identifie, grâce aux archives, la place occupée dans l’hémicycle par le célèbre socialiste". Mais François de Rugy, nouveau président de la chambre basse, lui oppose une fin de non-recevoir :

Les archives ne permettent pas de définir les places précises où Jaurès a successivement siégé.

Et l’ex-écolo devenu marcheur d’ajouter tout en ironie :

On a aussi cherché, sans la trouver, la place de Robespierre.

Si Jean-Luc Mélenchon voulait la place de Jaurès, ce n’est pas anodin de la part de celui qui veut préempter l’opposition de gauche et, selon ses mots, "remplacer" le Parti socialiste. Figure du socialisme, Jaurès était disputé durant la dernière campagne par le candidat LFI qui avait lancé sa campagne élyséenne à Toulouse au même endroit où le père du socialisme français s’était adressé au peuple de France, rapportait alors l’entourage de Jean-Luc Mélenchon.

[Edit 16h05]

L'Obs a pu consulter un document et assure avoir trouvé la place de Jean Jaurès à l'Assemblée : entre 1893 et 1898, il était au siège n°555. Avec les changement du nombre de députés et de la numérotation des sièges, on pourrait dire que cette place est occupée aujourd'hui par Nicolas Démoulin ou Martine Wonner, tous deux députés LREM.

Du rab sur le Lab

PlusPlus